AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez| .

Reuhbleuhbleuh démons.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Devise : Là où des buffets à volonté se dressent se trouve ma destiné !

MessageSujet: Reuhbleuhbleuh démons. Mer 20 Fév 2013, 21:18

(pour quiconque passe et veut répondre, on peut même essayer de le faire toutes ensemble)

L'air commença à manquer autour de Dalm; la démone voyait soudainement flou. Pas MAINTENANT. Non tout mais pas ça ! Pas ENCORE !
Dans la salle tous les démons de rang inférieurs commençaient à comprendre ce qui lui arrivait. Une Invocation. Un Malheur. Cela ne faisait que quelques années que la jeune fille était revenue, elle allait devoir repartir sans avoir pu profiter de sa liberté.
On la reverrait sûrement prochainement, mais enchaînée à un nouveau contrat avec un humain qui lui aurait laissé une pause pour récupérer son énergie démoniaque.

Malheureusement, la démone entendait déjà la voix s'élever depuis leur monde. Cette voix qui lui ordonnait d'apparaître et de servir.
"Dalm'Irann" répétait-elle. Cet être qui régnait sur les vents de l'Est, qui faisait trembler par la seule mention de son nom les démons les plus simples.
Mais la réalité des enfers était cruelle, même les seize seigneurs élémentaires dont elle faisait partie se voyaient réduit à la douleur qui suivait la prononciation de son nom pour l'Invocation.

Bien, elle allait devoir se soumettre ou mourir. Dalm hésita un instant. Peut être était-ce mieux de disparaître plutôt que d'endurer continuellement cette souffrance qui lui consumait la partie tatouée de son visage.
Non.
C'était ce désir de vivre qui avait fait que maintenant elle soit un démon plutôt qu'un cadavre pourrissant, mieux valait se soumettre en cet instant. Rassemblant son énergie, elle disparue du monde démoniaque.
A peine arrivée chez les mortels, la douleur se commença à se dissiper peu à peu du tatouage qui la brûlait quand on l'appelait.
Elle fit apparaître un peu de fumée histoire de s'arranger. Pas question de paraître négligée, il fallait faire peur, et avec un peu de chance l'abruti qui avait oser interrompre sa liberté durement gagnée aurait une crise cardiaque et elle pourrait rentrer.
Enfin, on pouvait toujours espérer.

Quand la douleur eut totalement disparue elle battit des ailes pour dissiper le brouillard qu'elle avait provoquée et resta dans les airs, la colère dans les yeux, faisant face à la personne dans le pentacle de protection.

" Ainsi donc c'est toi qui a osé me déranger" dit-elle d'une voix sifflante et quelque peu méprisante.

Elle voulait lui faire ressentir sa supériorité  en temps seigneur démoniaque.  De toute façon tant que le contrat ne sera pas scellé il ne pouvait rien lui arriver.


Dernière édition par Laura le Mar 17 Juin 2014, 16:37, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Devise : Euh, l'Euro ? HAHAHAHAHAHAHAHA.

MessageSujet: Re: Reuhbleuhbleuh démons. Jeu 21 Fév 2013, 20:29

Un accueil inattendu !
Proposé par votre dévouée.

La pièce dans laquelle était tracé le cercle était très sombre, on y voyait quasiment rien. La seule lumière présente était une petite lampe à huile, qui produisait apparemment plus d'ombre que de lumière. Elle laissait voir quelques détails d'un intérieur chaud et cossu ; le bout d'un tapis de fourrure, quelques bibelots.  Mais surtout, un homme, dont le visage était rendu très effrayant par cette faible lumière.

C'était un homme, apparemment très vieux. Il avait tellement de rides que son visage se résumait à deux billes noir, une petite ouverture, et des plis, des tas de plis, le tout envahi par un épais duvet blanc. Petit, tout replié sur lui-même, il ne devait pas arriver au menton de Dalm.

Le bonhomme avait l'air vraiment sur les nerfs. Il scrutait nerveusement son cercle, psalmodiant le nom de la démone d'un air religieux. Lorsqu'elle apparut, il recula brusquement, complètement flippé.

" Ainsi donc c'est toi qui a osé me déranger"

"C'est vraiment toi" murmura-t-il, incrédule et comme soulagé - ce mec n'était apparemment pas normal.
Il marmonna quelques paroles inaudibles, les larmes aux yeux, avant de reprendre : " Séralya, je suis ton fils !"

DRAME ! SUSPENS ! EMOTION ! ;_;

Que se passera-t-il dans le post suivant ? HAHAHAHAHA, une surprise mes amis !


Dernière édition par Claire le Dim 24 Mar 2013, 03:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Devise : Là où des buffets à volonté se dressent se trouve ma destiné !

MessageSujet: Re: Reuhbleuhbleuh démons. Mar 05 Mar 2013, 12:36

Un malade. Décidément, elle était tombée sur un malade mental récemment évadé d'on ne sait quel cellule de détention.

" Séralya, je suis ton fils !" avait dit l'autre mais il était au courant qu'il invoquait un démon non ? Cette histoire était décidément assez compliquée...

"Tu es chou tu sais mais je m'appelle pas Séralya ! Enfin, tu dois le savoir puisque tu m'a INVOQUÉE !!! J'ai dit  adieu ma douce tranquillité pour un idiot pareil ! Mais qu'est-ce que je t'ai fais pour que je subir ça sérieusement !".

En général, Dalm évitait généralement les ennuis mais là, ce type avait dépassé les bornes. Comment aurait-elle pu avoir un gamin sans qu'elle ne le sache par quelques moyen que se soit. L'honneur de la démone était en jeu. Un gamin avec un HUMAIN ! Comme si la démone allait laisser de telles rumeurs atteindre sa fierté ! Même sous la contrainte d'un quelconque maître ou sous menace de mort, il était évident que JAMAIS, au grand jamais, elle ne s’abaisserait à de telles pratiques.
En plus, être enceinte aux enfers pour quelqu'un de son rang est un risque à prendre. Combien de ses compères étaient mortes durant la grossesse. Un gosse pompe toute l’énergie de la mère et est une cible facile pour quiconque souhaite une élévation sociale, aussi comme l'enfant qui viendra à naître est souvent en partie humain, personne ne veut prendre ce risque. Si seulement il avait été possible d'avoir des enfants entre démons...

Quoiqu'il en soit, ce vieux croûtons croyait être son fils ce qui était totalement impossible, plus vite elle réglerait ce problème, plus vite elle rentrerait chez elle.


Dernière édition par Laura le Dim 16 Fév 2014, 22:15, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Devise : Euh, l'Euro ? HAHAHAHAHAHAHAHA.

MessageSujet: Re: Reuhbleuhbleuh démons. Dim 17 Mar 2013, 20:04

"Non, Azeryth, je t'assure, ça ne fait rire que toi..." Dit  soudainement une voix, alors que le vieux ouvrait la bouche pour balancer une autre bêtise.

Un type venait d’apparaître au milieu de la pièce, et venait de s'adresser au vieux. Un type tout en nuances de brun, qui devait venir d'un pays ou le soleil se couche rarement.  Il avait quoi...une vingtaine d'années ? Difficile à dire. Il était habillé d'un pantalon noir et d'une chemise blanche aux manches amples. Cet accoutrement très habituel ne paraissait toutefois  pas coïncider avec lui. Avec ce qu'il était. Comme si il lui avait fallu une de ces longues tuniques aux couleurs criardes que portent les magiciens ambulants de pacotille pour avoir l'air normal.

Le bonhomme adressa un soupir désabusé au vieil homme, qui n'avait plus du tout l'air éploré.

"Tu sais, je ne trouve vraiment pas ça drôle. Et je crois que notre invitée non plus."


"Azeryth" se contenta de sourire malicieusement. [Malicieusement, ouais. Comme Mr farceur =_=]

Un chandelier s'alluma spontanément au plafond, révélant un décor assez luxueux. On était dans une sorte de petite salle basse de plafond, entièrement recouverte de tapis, de fourrures et de tapisseries du sol au plafond, le tout dans des tons chauds et colorés. Il y avait à peine la place d'y faire tenir une petite table, deux fauteuils à l'air moelleux, et le cercle dans lequel se tenait Dalm. Une fenêtre ronde, juste au dessus de la table, laissait apparaître une nuit d'encre, et pas de décor. On devait être loin de toute ville, ou alors en hauteur.

Le type s'avança vers Dalm, à la limite du cercle qui la retenait. Il souriait gentiment.

"Ma petite Ira ! Ça fait quoi, quelques centaines d'années qu'on ne s'est pas vus ?"


"Désolé pour la ... méthode. Je n'aime pas vraiment trainer de l'autre côté. Et comme tu es trop occupée pour daigner recevoir mes messages, eh bien, te faire invoquer était le seul moyen de t'avoir. Pas trop secouée j'espère ? "


Dernière édition par Claire le Dim 12 Mai 2013, 02:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Devise : Là où des buffets à volonté se dressent se trouve ma destiné !

MessageSujet: Re: Reuhbleuhbleuh démons. Ven 10 Mai 2013, 20:12

Bon, il fallait l'avouer, Dalm ne s'attendait absolument pas à le revoir LUI. c'était d'ailleurs quelqu'un qu'elle voulait oublier mais ce souvenir revenait sans même qu'elle sache pourquoi et son cœur se serrait. quoiqu'il en soit le petit vieux allait lui payer très cher cet affront d'autant que sa tenue était teintée du rose de l'amusement et qu'elle ne voulait absolument pas revoir maintenant cet homme.

Cet homme lui avait fait subir la pire des blessures, du genre qui ne guérie que lentement et qui fait souffrir pendant de nombreuses années, mais ce n'était peut-être pas ça le véritable problème. Car il est vrai que la jeune démone ne voulait pas s'en remettre. Car se remettre de cette blessure c'était comme refusait de se souvenir des moment passés ensemble et donc refuser les plus beaux instants de sa vie.

"Ira", il n'y avait que lui pour l'appeler de cette manière mais maintenant que tout était fini elle ne désirait plus que l'on utilise ce nom. La démone repris contenance. Fini le ressassement de sa vie amoureuse car il était bien là devant elle et Dalm ne pouvait rien faire d'autre que lui adresser la parole. (Chose qu'elle avait évité de faire durant des centaines d'années)

"Je suis définitivement trop occupée pour une quelconque discussion avec toi alors abrège compris ! j'ai réellement besoin de repos et je ne sais absolument comment tu fais sans pose pour régénérer ton énergie"

Le ton était sec, impérieux, histoire qu'il comprenne qu'elle ne soufrait absolument pas sa présence et libre à lui de deviner la raison.


Dernière édition par Laura le Dim 16 Fév 2014, 22:15, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Devise : Euh, l'Euro ? HAHAHAHAHAHAHAHA.

MessageSujet: Re: Reuhbleuhbleuh démons. Dim 12 Mai 2013, 02:41

- Killian, je dois t'annoncer quelque chose...
- Quoi ? *_*
- Y'A UN POULPE GEANT SUR TA TÊTE QU'EST EN TRAIN DE TE BOUFFER LE CERVEAU !  
*NOMNONMNOMNOM*

[coperight yaelle]
_________________________
[De une, mon blaze c'est pas exactement Stephanie Meyer. De deux, ce RP a l'air de ressembler dangereusement à un autre RP impliquant deux ex. De trois, QUAND ON ME CHERCHE ON ME TROUVE !!! D:<]

Lillian - c'était son nom, eut un air de regret sincère. Il baissa les yeux, souriant d'un air gêné. C'était, de nature, quelqu'un de très calme, et son visage exprimait une douceur absolue. Le spectacle de Dalm l'envoyant sur les roses aurait attendri une pierre.

L'allusion à son énergie, évoquant son statut de démon né de la terre et des croyances des hommes le blessa. Les démons de l'autre côté avaient souvent une condescendance particulière pour leurs cousins.

"Arrête, Ira, lui répondit-il d'une voix aussi calme et mélodieuse que celle d'une mère berçant son enfant. Tu sais bien que l'autre côté n'est pas une place pour les démons comme moi. Écoute... je ne t'aurais pas fait venir pour rien ; je dois te parler de quelque chose d'important. Mais je t'en prie, assieds toi ! Tiens. "

De sa main droite, il décrit un arc de cercle gracieux ; Un parchemin apparut, où était rédigé un très bref contrat démoniaque standard.

"Juste de quoi te faire sortir de ton cercle. Tu peux le lire si tu veux, il ne requiert que tu ne remplisse aucune clause. Tu pourras repartir quand tu le désireras"

Évidemment, il n'y avait aucune chance pour que Dalm signe quoi que ce soit sans le lire. Aucun démon n'était assez bête pour faire ça ; il n'y avait cependant aucun coup fourré dans celui-ci. Si la ruse était naturelle aux démons, et même aux démons aussi mesurés que Lillian, il n'était pas vraiment d'humeur. Cette entrevue avait un enjeu on-ne-peut-plus sérieux, et ce n'était pas le moment de piéger quelqu'un dans une lampe magique pour le plaisir de la blague.

Le démon-loup invita Dalm à s'asseoir sous la fenêtre, et prit lui-même place sur l'un des deux fauteuils, sans rien dire. Tous ses mouvements étaient fluides, emprunts de la grâce et de la noblesse du prédateur au repos ; sa démarche, qui dénotait une certaine impression de puissance, ne cadrait pas du tout avec sa voix et son dialogue adorables.

Azeryth - le petit vieux de tout à l'heure - entra, chargé d'un plateau à trois étages débordant de pâtisseries orientales sucrées, et d'un service à thé aux couleurs chatoyantes. Il déposa le tout sur la table et se retira discrètement.

Lillian non plus n'avait pas oublié Dalm. Ils s'étaient rencontrés tous les deux alors qu'ils étaient respectivement engagés par deux contrats d'invocations, dans la capitale du royaume humain de Kran'lym. Leur histoire avait dû durer quelques mois, aussi intenses que beaucoup trop courts. Parce que, leurs invocations touchant à leurs fins, il avait fallu se rendre à l'évidence : deux démons de mondes si éloignés ne peuvent entretenir un amour durable. Les amours de ces créatures à l'égoïsme inné étant par ailleurs très rares et de très courte durée, Lillian avait décidé de mettre fin à cette idylle, certes un peu brutalement. Il soupçonnait Dalm de ne jamais l'avoir pardonné, et lui même ne s'en était pas tout à fait remis. Ce qu'il lisait dans les yeux de la jeune femme lui faisait monter dans la gorge des regrets qu'il ne pensait pas ressentir, et, quelque part, il se dit qu'il l'aimait probablement toujours. Mais à quoi bon raviver une flamme sans avenir, morte avant même d'être envisageable?

Lillian resta un moment sans rien dire, tandis qu'il versait lentement un verre bigarré de thé pour Dalm, puis pour lui même. Il allongea le tout avec de l'eau chaude, comme le veut la tradition orientale (Documentation !), et but une petite gorgée. Puis il reposa son verre, très sérieux, une moue de regret sur le visage. Il soupira.

"Je pense que tu ne t'attends pas à ce que je vais te dire. Ça ne va pas te plaire..."


[DANS TES DENTS ! MUAHAHAHAHAHAHAHAHAHA ! Après ça, je veux un post exceptionnel, rapide et plein d'émotion. Je sais où tu habites.]

[stp, tu veux bien modifier cette histoire d'années ? Je propose qu'on réduise ça, voir plus haut.]

[Pour les besoins du scénario, le Lillian original a écopé d'un caractère alternatif : en gros il est doux et plutôt gentil, et vit un peu en ermite dans sa montagne. C'est quand même un démon, donc il pratique des contrats chelous et peu faire flippper de manière assez convaincante, mais il est assez sympa dans le genre.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Devise : Là où des buffets à volonté se dressent se trouve ma destiné !

MessageSujet: Re: Reuhbleuhbleuh démons. Mar 22 Oct 2013, 21:14

La (puissante et magnifique) démone s'assis à même le sol et pris le contrat des mains de Lillian. Il fallait avant de pouvoir rester dans ce monde qu'ELLE fasse signer un contrat bien évidemment mais le démon-loup lui avait facilité la tâche en trouvant le compromis parfait.
Elle le lut rapidement une fois et passa le reste du temps a jeter des coups d’œil à Lillian.

Qu'il avait changé depuis la dernière fois qu'elle l'avait vue...

Cette fois c'est elle qui fit apparaître le contrat: en échange de sa présence dans le monde de Lillian, l'invocateur devait s'engager à faire quelque chose pour elle et elle avait déjà une petite idée sur la requête ...

" Le contrat ne sera finalisé que si tu offre quelque chose... "

Elle se leva et épousseta ses vêtements (qui avait pris une teinte jaunâtre d'amusement) quand elle eut une idée géniale.
Un sourire ambigu apparut sur son visage. Et elle crut voir chez Lillian une petite réaction qu'elle ne pouvait définir.
Était-ce l'amusement ou bien la peur ?

"Je veux que tu m'offre l’âme du vieillard qui m'a invoqué .. *sourire maléfique* je n'ai pas du tout appréciée sa blague.
J'espère qu'il servira de leçon pour les autres invocateurs qui se seraient pris pour des clowns"


Sur ce elle rit ; d'un rire libérateur qui lui fit du bien et qui rompit sa gène envers le loup. Du moins pour quelques instant.

"Mon cher... - elle retenu à le dernière seconde un "i" assez inopportun et gênant (Petite vengeance Claire !! j'avais prévu pire mais c'est juste pour finir sur cette histoire mielleuse) - Si tu accepte de me donner le vieillard c'est avec joie que je signe le contrat avec un autre de tes alliés qui sera un peu moins ... Comment dire ... bizarre, méprisable, qui aurait l'idée de me sortir une autre ânerie quoi ... "

Elle avait hâte de voir ses vêtements se colorer en bleu panique - le bleu le plus sombre de sa palette de sentiments


Dernière édition par Laura le Dim 16 Fév 2014, 22:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Devise : Euh, l'Euro ? HAHAHAHAHAHAHAHA.

MessageSujet: Re: Reuhbleuhbleuh démons. Mer 23 Oct 2013, 21:54

Lillian se mit à rire doucement.

"Si tu savais le prix que j'ai mis pour obtenir un spécimen comme Azeryth. En fait je crois que tu le sais. C'est bien essayé mais je ne suis pas prêt de te le céder."


Les vêtements de Lillian virèrent soudain, inexplicablement, à un jaune sale, teinté de gris. Cela ressemblait à de l'amertume. Il faut dire que l'histoire qui avait lié Lillian à Azeryth avait été douloureuse, malgré ce qu'il affichait. Ce genre d'histoire ne finissait jamais bien pour les humains.

"C'est vrai qu'il se permet quelques libertés, mais il faut dire qu'il est chez moi depuis longtemps. Et puis, il sait à quoi s'en tenir..."


Une couleur passa durant un dixième de seconde sur les vêtements de Dalm, sans qu'il soit possible de dire laquelle. Peut-être ce fameux bleu ?

"Enfin, je préfèrerais qu'on ne discute pas une énième fois d'un quelconque détail insignifiant alors que nous avons à parler, je te rappelle. A la limite, je veux bien appeler quelqu'un d'autre, mais je ne crois pas que cela ait une quelconque importance."


[réponse très courte, pour qu'on enchaîne ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Devise : Là où des buffets à volonté se dressent se trouve ma destiné !

MessageSujet: Re: Reuhbleuhbleuh démons. Mer 23 Oct 2013, 22:51

Dalm pris un air contrariée. Ce sale humain allait quand même lui payer elle se le promettait.

"Hors de question que l'on ne finalise pas le contrat. Et j'ai tout le temps que JE veux pour t’écouter.
Je veux avoir une garantie en cas de problème et tu sais que c'est déjà arrivé pour l'un d'entre nous...
Je veux une entière liberté, je ne suis pas un animal de compagnie traitée selon leur bon vouloir par ces misérables mortels. Il y a un PRIX et j'exige qu'il soit fixé. Sinon j'ai parfaitement le droit de retourner d'où je viens. Le temps limite est déjà écoulé et tu le sais"


Dalm pris quelques secondes pour réfléchir.

"De plus je ne veux absolument pas être sous les ordres de l'autre pauvre clown ! Débrouille-toi, fais un transfert de contrat ou trouve une autre solution et un humain plus intelligent, plus sobre, qui connait le respect"

C'était un peu le genre d'humain qu'elle appréciait d'avoir en partenaires. Car quand ils étaient comme ça, la relation n'était plus celle de simple contractants mais cela devenait plus ... oserait-elle le dire ? ... agréable de travailler avec eux. Elle établissait même avec eux un sceaux sur le corps pour l'appeler directement du monde des démons - chose rare -pour avoir plus de temps libre.

"Quand au prix... Je crois que je peux envisager de te laisser le choisir, tu sauras mieux que moi qui de tes sbires me donner"


Dernière édition par Laura le Dim 16 Fév 2014, 22:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Devise : Euh, l'Euro ? HAHAHAHAHAHAHAHA.

MessageSujet: Re: Reuhbleuhbleuh démons. Mer 23 Oct 2013, 23:46

Lillian eut un ricanement froid.

"Quelqu'un qui connaît le respect ; tu n'as pas l'impression d'être un genre de paradoxe, Dalm ? Tu sais, je commence à être fatigué de tes petites sautes d'humeur."
Le ton du démon s'était sensiblement refroidi, même si son visage restait neutre. La robe de la démone était en train de passer à un espèce de violet dissonnant, mélange de rouge, de bleu et de gris. "Et je ne sais toujours pas si j'ai bien fait de te convoquer. Sache que je me suis donné du mal et du temps, mais j'aurais dû savoir que tu réagirais de la sorte. Enfin, puisqu'il faut boire le calice jusqu'à la lie..."

Il claqua des doigts. La porte s'ouvrit brusquement, laissant passer une jeune femme qu'on avait dû pousser depuis l’extérieur. Prise par son élan, elle faillit entrer en collision avec le mur, mais retrouva son équilibre de justesse.
C'était une brune quelconque, bien que plus haute que les deux démons. Elle jeta des regards affolés de toutes parts avant de fixer son regard sur Lillian avec une expression vaguement mêlée de terreur. Vêtue d'une longue robe orange tissée d'or qui devait valoir son prix, elle semblait très mal à l'aise et se tortillait les doigts. Le démon lui jeta le regard qu'on jetterait à un meuble branlant qu'on hésiterait à jeter, apparemment peu appréciatif.  Puis il lui fit signe de s'avancer, ce qu'elle fit d'un air plutôt affolé.

Lillian soupira, se leva, prit le contrat des mains de Dalm et se rassit. Il souffla sur le parchemin, qui redevint vierge, et entreprit d'y rédiger à toute vitesse un nouveau contrat. Son regard n'exprimait rien de particulier, tandis qu'il grattait le papier d'une petite plume rouge. Il jeta un regard critique au papier, avant de le tendre à la brune ; et sur un geste de son poignet, la main de la jeune femme signa toute seule à l'endroit désiré. Un autre geste, et elle se retourna, visiblement indépendamment de sa volonté, avant d'aller d'une démarche mécanique tendre le contrat à Dalm.
Elle ouvrit bien la bouche pour protester durant le processus, mais aucun son n'en sortit. De toute façon, elle devait bien savoir qu'à ce stade, il n'y avait plus trop d'espoir pour elle.

[Machin est muette je crois.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Devise : Là où des buffets à volonté se dressent se trouve ma destiné !

MessageSujet: Re: Reuhbleuhbleuh démons. Sam 26 Oct 2013, 23:41

Ooooh , il c'était énervé ! Bah tiens encore un de ses coups de chaud. Et comme Dalm le connaissait, elle laissa couler.

- Un paradoxe ! moi ? Tu es adorable ! Moi aussi j'adore cette façon que j'ai d'être originale !

Elle examina les clauses du contrat et apposa son nom dessus. Après tout, comme elle n'avait pas rédigé cette deuxième version du contrat il fallait bien que son empreinte soit quelque part.

" Bien Bien ! Puisque tout est en ordre je suis toute ouïe ! Qu'avais-tu donc de si important pour briser des années de silence ? "

C'est juste avec une pointe d'ironie qu'elle finissait la seconde phrase. Il ne fallait pas oublier qu'elle le connaissait parfaitement, ses petites sautes d'humeur à tout va la démone les connaissait et s'était promis de ne plus les laisser passer.
Il n'était pas plus puissant qu'elle au même titre qu'elle n'était pas plus puissante que lui, il allait devoir garder son air supérieur dans un placard au moins le temps que durait la discussion voire plus si finalement elle décidait de rester pour l'aider ou faire ce que ce mystérieux projet attendait d'elle.


Dernière édition par Laura le Dim 16 Fév 2014, 22:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Devise : Euh, l'Euro ? HAHAHAHAHAHAHAHA.

MessageSujet: Re: Reuhbleuhbleuh démons. Lun 09 Déc 2013, 00:00

Prends sur toi Lillian. Pas la peine de s'énerver, pas la peine de se défouler sur la première humaine venue. Après tout, ce n'est pas comme si tu avais pu croire une seconde que Dalm aurait pu s'améliorer, pas vrai ?
En fait, peut-être que c'est ce que tu avais pensé. Peut être que c'est ce que tu avais pensé, parce ça aurait vraiment mieux valu. Surtout maintenant. Mais ça, il fallait y penser avant.

Lillian ferma les yeux un instant. Il allait se convaincre de n'égorger aucun de ses subalternes à cause de cette abrutie. Il avala une gorgée de thé, ne laissant rien paraitre en particulier malgré le déchaînement de sentiments contradictoires qui l'habitait.

"Bon. J'ai déjà dit que ça n'allait pas te plaire. Tu ferais mieux de t'asseoir, sérieusement."


Ils ne s'étaient fréquentés que deux mois. Deux mois, il y a des centaines d'années, et n'avaient jamais envisagé les conséquences. Quelles chances y avait il, à ce moment là ? Pourquoi y auraient-ils songé ? Comment se soucier de ce qui n'arriverait pas avant des siècles si par le plus grand des hasards, cela arrivait ?

"J'ai reçu l'oracle, il y a trois ans. Il ne pouvait pas arriver jusqu'à toi."


Pause. L'humaine qui trainait à côté avait battu en retraite dans un angle, et semblait écouter l'air faussement peu intéressé. Quant à Lillian, la colère l'avait quitté ; il avait les yeux fixés au loin, vides.

"Il doit naitre dans quelques heures ; quelque part dans une famille qui habite les montagnes de Wargh, au centre."


Il leva les yeux vers Dalm, et à ce moment là, on put y lire une stupeur qui n'avait pas du le quitter depuis trois bonnes années.

"Dalm, on a un fils !"

A bien y regarder, c'était peut être de la terreur, dans son regard. De la terreur, mêlée de regret et de tristesse. Depuis Trois ans, Lillian était complètement et perpétuellement perdu. Il oscillait de manière permanente entre des sentiments d'une force inouïe, entre regrets, amour, nostalgie et haine. Et il se sentait, tellement, tellement désespéré ! Tellement démuni face à ce à quoi jamais il ne se serait attendu.

Les démons infernaux étaient des humains au passé monstrueux, qui continuaient leur méfaits dans la mort. Les démons terrestres étaient, eux issus de forces qui pouvaient être très variées, et toujours très aléatoires. C'étaient souvent des forces nées de drames terribles, des esprits issus de la nature, ou des animaux s'étant trouvés sur le chemin d'une magie colossale par le fruit du hasard. Ni l'un ni l'autre ne naissaient comme on l'entendait, ni n'avaient de parents.
Il était rare que deux démons aient une descendance. C'était quasiment impossible. Mais cela arrivait, parfois.
Cela ne se manifestait pas tout de suite, parce que cela pouvait mettre des siècles à arriver. L'oracle arrivait généralement quelques années à l'avance pour l'annoncer, et l'enfant naissait dans une famille humaine. Cependant, nul ne pouvait se tromper sur son ascendance, et il incombait à ses deux parents de s'en occuper. Parce que, contrairement aux autres, ce que l'on appelait un démon naturel ne naissait pas adulte, et un enfant démon lâché en pleine nature serait une terrible catastrophe pour tout le monde.
On ne pouvait pas le tuer. On ne pouvait pas l'abandonner. Il fallait en faire quelque chose, et l'éduquer jusqu'à ce qu'il soit autonome, de manière à ne pas se retrouver avec toute la communauté démoniaque sur le dos.

La première étape était de voir à quoi il ressemblait à la naissance. S'il avait figure humaine, c'était le jackpot ; comme ça, il y aurait moyen de le laisser dans sa famille d'accueil sans trop de souci des années durant, avant qu'il ne devienne dangereux.

Quelques heures. A l'autre bout du monde, avec Dalm, assister clandestinement à un accouchement en espérant que tout ceci ne soit en fait qu'un malentendu. En espérant se réveiller, et réaliser avoir rêvé. Si seulement...

"On y va ?"

Lillian avait les yeux légèrement hagards. Et même, on aurait pu dire que ses mains tremblaient.

[SCENARIO, WESH ! \o/ TELLEMENT DE MOIS A FOMENTER CE TRUC. TU TROUVES PAS CA DE OUF ? :DJ’ESPÈRE QUE T'AS AU MOINS UN PEU KIFFE. En tous cas je trouve que ça laisse grave de la liberté pour une histoire vraiment sympa Very Happy
Au fait, j'ai rien prévu après ça. Tu peux raconter absolument tout ce que tu veux du monde :p]


Dernière édition par Claire le Mar 10 Déc 2013, 00:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Devise : Là où des buffets à volonté se dressent se trouve ma destiné !

MessageSujet: Re: Reuhbleuhbleuh démons. Lun 09 Déc 2013, 23:32

Ainsi, la plaisanterie du vieillard n'en était pas vraiment une. Un humour assez douteux même aux yeux d'une démone infernal. Décidément elle le tuerait un jour.
Ses vêtement avaient pris une couleur rose pale, mélange de surprise et de peur. Du coin de l’œil elle regarda la pauvre humaine.
Respirer, se calmer, ne pas tuer.

Ainsi, le destin avait de nouveau fait en sorte que les deux démons se voient réunis mais pas dans les meilleures circonstances. Un problème de plus à résoudre qui .... à vrai dire la démone n'était pas si mécontente que ça mais elle ne voulait pas l'admettre. Elle sentait son estomac se nouer mais pas d'une mauvaise façon, c'était assez compliqué à expliquer.
Un instinct qui la poussait à protéger et à chérir ce petit être. Ne rien dire à Lillian, effacer cette lueur de bonheur de ses yeux. Elle ne le partagerait pas avec des humains ! Ce que bien évidement Lillian proposerait d'une minute à l'autre. Et elle ne voulait même pas entendre cette proposition. C'était inconcevable.

Et oui ! Qui aurait pu deviner qu'une telle chose pourrait lui arriver ! Aux enfers, sa collègue de l'ouest avait l'air si heureuse avec sa fille et elle n'avait en rien perdu de son autorité et de sa puissance ! Au contraire parfois elle avait l'impression que pour cette fille elle détruirait des mondes. Et bien sur aux enfers, avoir un enfant entre démon était une aubaine ! Pas de mélange sanguin avec ces pauvres humains, un vrai démon !

"Un enfant ? Mais alors le crétin de tout à l'heure avait raison ! Lillian ! Ce n'est pas le genre d'info qu'il faut crier sur tous les toits ! Je croyais que tu le savais ! Et tu attend trois ans pour me prévenir ! Bel esprit d'initiative bravo ! Mais qui m'as collé un crétin pareil entre les pattes ! ...
(Sa voix se fit plus calme) Au fait, si au bout du compte je me rend compte que tu as menti ... tu n'en sortiras pas indemne !"

Elle déploya ses ailes.
"On y va ou il va falloir attendre encore trois autres années ?"


Dernière édition par Laura le Mar 17 Juin 2014, 16:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Devise : Euh, l'Euro ? HAHAHAHAHAHAHAHA.

MessageSujet: Re: Reuhbleuhbleuh démons. Lun 17 Fév 2014, 00:11

Lillian se sentait au bord de la nausée. Ce n'avait jamais été quelqu'un de très stable ; son humeur changeante était une chose avec laquelle il avait appris à composer, et qu'il était généralement capable de museler. Mais en cet instant... il se sentait comme une bête girouette, baladée par des vents violents et capricieux, incapable de choisir une direction.

Et Dalm... Dalm n'avait pas l'air enchantée. Surprise et peur... oui, elle était dans tous ses états. C'était un coup dur, sans aucun doute. Sinon, pourquoi raconterait-t-elle de telles banalités sur un ton aussi hystérique ?

Lillian se leva lentement, les yeux plus ou moins dans le vague et sans se donner la peine de répondre. Il n'y voyait pas d'utilité.
Il fit signe à l'humaine de l'index ; une chaise vint gentiment la cueillir. Pas besoin qu'elle bouge.

Dalm avait toujours besoin d'être pressée... Mais évidemment, la petite fenêtre ronde de la pièce ne lui permettrait pas de passer, aussi fine soit-elle. Lillian lui ouvrit la porte, lui faisant aimablement signe de passer, avant de la guider dans les couloirs de son antre.
En fait d'antre, la demeure de lillian était creusée à même un pic rocheux vertigineux, dressé au milieu d'une région montagnarde et glaciale que l'homme avait rarement foulée. Très vaste et constituée de plusieurs étages, les entrées en étaient nombreuses et donnaient toutes sur un panorama neigeux absolument magnifique. Le démon mena Dalm à travers quelques couloirs de pierre hauts de plafond et couverts de tapis, avant de déboucher dans un petit vestibule. La porte vitrée donnait sur un petit plateau rocheux, où quelques roses se donnaient le luxe de pousser envers et contre toute logique. Devant, le vide. Un ciel limpide et froid, à perte de vue, et en dessous, des kilomètres de poudreuse. En dessous, une mer de sapins, et quelques lacs gelés.

"Ils habitent Etnyssiam. Dans un petit village je crois, au milieu de l'Empire. Tu le sens ? Lorsque nous serons assez proche, ce sera aussi difficile à manquer qu'un tremblement de terre.."

[Che ne sais plus ce que tu foulais pour les parents du gosse alors tu peux tire ce que tu feux ♫]

A l'Ouest, donc. Le soleil les suivrait.

Lillian, en tant que démon-loup, n'avait évidemment pas d'ailes dans sa forme naturelle. Pour voler, il prenait généralement une forme d'oiseau, tout comme il prenait forme humaine pour discuter avec Dalm. Les ailes de magie pure qu'utilisaient les démons infernaux remportaient peu de suffrages chez les démons naturels. Qui est en train de se faire un délire ? è_é

Synchronisé avec Dalm, il se jeta dans le vide... avant de remonter gracieusement sous la forme d'un aigle tout en plumes brunes, ne correspondant apparemment à aucune véritable espèce répertoriée. Création originale ! Nan je déconne Wikipedia m'a juste pas aidée ._.

Faute d'equipement approprié, le voyage n'allait probablement pas être très causant...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Devise : Là où des buffets à volonté se dressent se trouve ma destiné !

MessageSujet: Re: Reuhbleuhbleuh démons. Dim 09 Mar 2014, 21:22

Quand Dalm'Irann se jeta dans le vide elle se sentit tellement libre ! Pour la première fois de son existence celui qui l'avait mandaté était sous contrôle, elle était libre de faire ce qu'elle voulait quand elle voulait. L'ivresse de la liberté la prit et très vite elle se mit à faire quelque looping, en l'hommage de ce droit récemment gagné. Un cadeau offert par Lillian qui ne pouvait véritablement prendre conscience de sa valeur.

D'ailleurs celui-ci remontait sous la forme d'un aigle assez étrange qui avait néanmoins une certains charme. Ce n'était décidément une vulgaire volaille que l'on allait faire rôtir pour le prochain repas, mais une espèce d'aigle au port royal; la démone en aurait presque été impressionnée c'est dire. Il faut ajouter que cette forme était la plus pratique du monde : elle pouvait dire ce qu'elle voulait, il ne pourrait rien dire en retour, ce qui en soit promettait d'être un jeu assez intéressant ...

"Alors, tu es à la traîne ! Déjà que tu nous met en retard en me prévenant quelques heures à l'avance, tu ne peux pas accélérer le rythme ? Allez bat des ailes plus vite ... 1 et 2, et 1 et 2, et 1 et 2, c'est bien tu vois que tu peux avoir la bonne cadence."

Et elle ricana sarcastiquement. Enfin au départ, elle voulait rire d'un rire léger mais comme elle avait pas l'habitude le résultat fut un rire qui pouvait être pris de la mauvaise manière.
(Réaction de Lillian ?)

"Direction Etnyssiam ! "
*J'ai hâte d'y être !*


         ____________________                

Quelque temps plus tard, même avec toute la bonne volonté du monde ils ne purent plus se permettre de voler tant l'air était glacial. Les montagne du nord, voilà un endroit bien bizarre pour mettre un enfant au monde; à moins bien sûr que la mère ait sentie que le bébé était étrange ... Enfin, quoi qu’il en soit cela rendait la tâche plus simple à Dalm: Même si Lillian s'y opposait elle pourrait tuer les deux humains et partir avec l'enfant. Et au passage bien sur récupérer son contractant se serait bête que son plan ne réussisse pas à cause de cette pauvre petite marionnette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Devise : Euh, l'Euro ? HAHAHAHAHAHAHAHA.

MessageSujet: Re: Reuhbleuhbleuh démons. Lun 10 Mar 2014, 02:04

Lillian n'entendit pas un mot de ce que lui dit Dalm. Tout le voyage, il resta muet, plongé dans les limbes de son esprit embrouillé, à ruminer de sombres pensées.

Le froid les vit atterrir, au beau milieu des montagnes enneigée d'Etnyssiam. Ils furent accueillis par un blizzard dense et froid, à travers lequel on ne voyait goutte. Il tombait si dru qu'il semblait que la neige allait les enterrer à chaque minute qui passait.
Lillian passa sans transition d'aigle des neiges à loup. Un loup qui aurait fait la taille d'un poney, et avec beaucoup plus de fourrure que raisonnable.

"Par là-bas"
, dit il en indiquant un point quelconque parmi le blizzard.
(Oui en fait il pouvait parler depuis le début, hahaha.)


Ils mirent tout de même plus de temps que prévu avant d'atteindre le village. Une petite dizaine de maisons et une Eglise sur un plateau dans la montagne, en fait. C'était ridiculement petit. Le tout disparaissait sous une épaisse couche de poudreuse blanche, un environnement tout à fait familier et accueillant du point de vue du démon.

__________________

"Poussez, Erwenna !"


Mirra n'était pas une sage femme très expérimentée. En fait, elle n'était pas vraiment sage-femme ; tout juste une guérisseuse, de temps en temps, dans ce village ridiculement petit. Elle n'avait, au cours de sa vie, pas eu l'occasion de mettre beaucoup d'enfants au monde.
Enfin, jusque là, avec Erwenna, tout se passait comme prévu. Son mari, qui avait, pour le coup, été gentiment mis à la porte, attendait sur le seuil, assis dans le blizzard, enrobé de fourrure. Le pauvre était au comble de l'angoisse.
Lui et sa femme étaient jeunes, et c'était leur premier enfant. Certes, il y avait des risques ; mais Mirra pensait avoir la situation bien en main. La maman et le bébé s'en sortiraient très bien, elle en était sûre.

Tiens, elle avait la tête. Le bébé avait l'air en un seul morceau. Couper le cordon, laver et...

Oh m*rde.
_____________

- C'est un garçon alors ? Je peux le prendre ?

- Euh... eh bien je ... pas exactement.
- une fille ?
- ...
- Mirra ?
-Je vais appeler ton mari.

Erwenna resta interdite.

- Tu ... Non ! Tu veux dire...
- Oui. Il n'y a rien à faire, je suis désolée.

La sage-femme s'éloigna vers la porte, les larmes aux yeux, le ballot coupable dans les bras. Elle connaissait la maman depuis l'enfance, mais elle n'avait pas le choix. Il fallait abandonner cette chose quelque part, dans la neige, aux puissances malveillantes qui l'avaient engendré. L'abandonner, avant qu'une catastrophe n'advienne.

Mais d'abord, faire entrer le mari.

________

La maison rayonnait comme un phare à minuit, aux yeux des deux parents du démon nouveau-né. Pas d'erreur possible.

Les contours de la silhouette de Lillian se tordirent, le temps qu'il reprenne sa forme humaine habituelle.

L'anxiété était en train de le dévorer. Pourtant, il fallait y aller ! Laisser les humains tuer le gosse était la pire des choses à faire. Un type attendait, assis sur les marches, frigorifié. Il tirait la même tête que le démon.

Lillian regarda Dalm ; il était incapable de faire le premier pas.

[Je vote, fille !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Devise : Là où des buffets à volonté se dressent se trouve ma destiné !

MessageSujet: Re: Reuhbleuhbleuh démons. Mer 26 Mar 2014, 22:07

Ah non ! Alors ça hors de question ! Elle les tuerait avant même qu'ils n'aient put lever la main sur son petit démon.

D'un pas décidé elle avança vers la cabane sous sa forme humaine, de façon à ce que l'enfant ne risque rien. On ne sait jamais, dans la détresse du moment, ces pitoyables mortels étaient capables de tuer l'enfants croyant que cela les enverraient voir ailleurs si le soleil était présent.
Mais que faisait Lillian ? Il ne bougeait pas et semblait attendre un miracle. Enfin bon, si après toutes ces années il avait pas compris que "Dieu" était certes un être, ou un non-être selon les croyance, qui existait (L'enfer existait bien quoi) mais qu'il avait certainement autre chose à faire ce qui expliquerait l'état du monde, libre à lui de ce mettre à prier même s'il le voulait.

Bouger, il fallait qu'elle bouge et qu'elle sauve cet enfant. Cela lui devenait presque vital, elle sentait que sans ça c'est sa santé mentale qui s'effondrerait.

TOC TOC TOC

Dans le silence de la montagne que seule la tempête se permettait de briser ses trois petit coup sur la porte du refuge sonnèrent comme une profanation. Mais ce n'était pas tellement ça qui allait gêner Dalm; après tout n'était-elle pas une démone infernale de haut rang ? Parmi tous les actes qu'elles avait pu commettre dans sa vie de mortelle celui là paraissait tout de même insignifiant non ?

*Bien, il serait peut-être temps qu'ils ouvrent* se dit Dalm

[Je continue ou tu prend le relais ?]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Devise : Euh, l'Euro ? HAHAHAHAHAHAHAHA.

MessageSujet: Re: Reuhbleuhbleuh démons. Ven 28 Mar 2014, 20:43

- Il...mange et se regal avec le poulet tendre et bon il mange 1000 poulet apres tandre et bon  miam il pesa 2000kl et explosa de nouriture
_________________________________________

- Il ... Mirra, il...
Pahm, le mari d'Erwenna, semblait sur le point de tourner de l'oeil.
- Oui.
- Montrez le moi ! Hurla la mère.
Pahm, s'approcha en tremblant, tenant du bout des doigts le petit paquet blanc. Cette petite chose n'avait pas ouvert la bouche depuis sa naissance, ce qui était habituellement mortel. Pourtant, elle respirait normalement. Ses grands yeux verts avaient un éclat calme et intelligent que n'avaient pas du tout généralement les bébés à la naissance ; on lui aurait donné six mois peut-être. Elle fixait ses yeux successivement sur Mirra et sur ses parents, sans paraître le moins du monde intéressé.
Mais toutes ces particularités n'étaient pas l'objet de la crainte tout à fait justifiée de Mirra. Non, ce qui l'avait avertie du caractère démoniaque de l'enfant était beaucoup plus évident.
Parce que oui, cette petite était violette.
Entièrement.
D'un mauve crémeux et inquiétant.

Erwenna resta penchée sur le bébé, incapable d'en détacher les yeux. Le regard de cette chose la fixait avec un indifférence qui lui glaça le sang. Avait-elle vraiment porté une telle créature neuf mois durant ? L'avait elle enfantée pendant douze heures, pensant pouvoir enfin s’occuper de son premier-né tant attendu ?
Le bébé sembla lui jeter un regard condescendant ; elle eut un horrible mouvement de recul.

Emportez-le... emportez le, Souffla-t-elle, profondément choquée. Pahm prit le bébé avec un air résolu. Mirra prit les mains d'Erwenna d'un air profondément désolé.

Et puis on frappa à la porte.
Par ce Blizzard, il était absurde que qui que ce soit soit sorti de chez lui.
Le sang des trois jeunes gens déjà fort éprouvés se glaça dans leur veines.

_________________________________________________________

Lillian regarda Dalm partir comme dans un rêve, immobile.
Le père était entré avant elle ; elle avait raison de se dépêcher. Qui sait de quelle catastrophe ces abrutis d'humains pouvaient être capables.

Une minute... Les humains étaient une chose. Mais Dalm était une catastrophe naturelle.

"Tu planes complètement... Laisser cette gamine de six ans d'âge mental partir devant ?! Vends lui ton âme tant que tu y es !"

Le démon se donna une gifle et s'empressa de lui filer le train. Il allait se débrouiller pour récupérer le contrôle de cette situation. Et il allait récupérer ce gosse avant que Dalm ne profite de l'occasion pour mettre en oeuvre une de ses fabuleuses mauvaises idées.

Et comme gage personnel de sa motivation toute neuve, il envoya voler la porte de bois d'un fabuleux coup de pied en plein centre.
Voilà, c'était comme ça qu'on se remettait d'aplomb. En terrorisant deux trois humains.

La pièce était plutôt petite. Un feu dans une cheminée l'éclairait et la chauffait tant bien que mal ; plutôt mal en fait, maintenant que quelqu'un avait défoncé la porte. Elle était peuplée par une décoration très minimaliste, quelques meubles en bois, des peaux de bêtes.
Et au centre, se trouvaient deux femmes tout à fait terrorisées. L'une était assise dans un lit. L'autre lui tenait la main. Le regard qu'elles fixaient sur les deux démons était absolument édifiant, tant il suintait la peur.
Donc, les présentations, on allait dire que c'était fait. Et le bébé n'était... pas là. Plus là. Son aura s'éloignait à travers la porte de derrière.

Ooooh, la petite saleté !

Lillian aurait vraiment bien eu envie de laisser Dalm aller toute seule récupérer cette cloche, mais il ne lui faisait pas plus confiance, en vérité, qu'au père biologique de...qu'au père biologique. Bref. D'un autre côté... ils ne pouvaient pas non plus exactement laisser ces deux humaines manifestement pas trop mal informées ici ; ne manquerait plus qu'elles rassemblent une foule en colère un peu compétente.

Un contrat oral ne nécessite qu'une poignée de main pour être scellé. Lillian tendit la sienne.

"Je m'occupe de ça, et tu reviens d'ici dix minutes avec.. ce qu'on est venus récupérer."



poub':
 


Dernière édition par Claire le Mar 01 Avr 2014, 00:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Devise : Euh, l'Euro ? HAHAHAHAHAHAHAHA.

MessageSujet: Re: Reuhbleuhbleuh démons. Sam 29 Mar 2014, 23:56

Tadaaa !:
 
et pif:
 

(ne pas hésiter à contacter l'auteur dès lecture)

nb: comme de bien entendu, les couleurs ont salement déconné ; Lillian a les cheveux couleur caramel, assez foncés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Devise : Là où des buffets à volonté se dressent se trouve ma destiné !

MessageSujet: Re: Reuhbleuhbleuh démons. Ven 16 Mai 2014, 21:18

Dalm hésita

Allait-elle réellement lui ramener l'enfant ? Mais le père de substitution s'éloignait de plus en plus que les secondes passaient, son petit risquait vraiment de mourir !

Oui, parce qu’a ce stade impossible de savoir si c'était une fille ou un garçon.
Au fond d'elle-même elle espérait tout de même que ce soit une fille. Une nouvelle petite reine des enfers ... Une idée bien séduisante quand même !

Donc Dalm prit la main de Lillian et scella ce fichu contrat. Si elle continuait comme ça, la démone allait finir liée a Lillian pour l'éternité avec tous les contrats qu'elle lui promettait toutes les deux minutes.

Se tournant vers les deux femmes elle prononça très distinctement: " S'il lui arrive quelque chose vous êtes mortes toutes les deux. Et je vous promet une mort douloureuse"

Bien maintenant que cela était dit, la démone s'élança dehors dans le froid de la tempête qui faisait rage.

________________________________

Dehors, le froids de la tempête s'était intensifié et Dalm frissonna. Ce n'était pas tant à cause du froids que des frissons parcouraient désormais son corps, les démons infernaux étant insensibles au froid, mais plutôt à cause dune pensée.
Sa pauvre chérie était dans ce froid et Dalm ignorait si ses capacité lui permettaient d'y résister ! Peut-être allait-elle mourir de froid !

La démone accéléra le pas, ou plutôt l'allure car elle s'était mise à voler pour ne pas être encombrée par cette fichue neige. Très vite elle aperçu une silhouette qui peinait à avancer. Si cette personne se trouvait si proche de la maison, et avait osée sortir par un temps pareil  cela devait être à cause du paquet qu'il transportait.
Il s'agissait donc de son voleur.

En moins de temps qu'il ne faut pour le dire, Dalm se jeta sur le malheureux humain et lui reprit son enfant; sa fille en l’occurrence.

Quelle merveille !! Tout en elle indiquait son appartenance à la glorieuse race (en particulier sa peau bien évidement). Pendant quelques instants elle resta là, à contempler sa fille et ne songea à bouger seulement quand celle-ci se mit à remuer. Beaucoup de temps avait passé, au moins deux bonnes heures et Lillian devait les attendre.


Dernière édition par Laura le Mar 17 Juin 2014, 19:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Devise : Euh, l'Euro ? HAHAHAHAHAHAHAHA.

MessageSujet: Re: Reuhbleuhbleuh démons. Dim 18 Mai 2014, 01:28

[PENDANT CE TEMPS, DANS LA CHAUMIERE MAUDITE Very Happy] [comme ça se sépare un peu, j'en profite ~ on recollera pas trop tard]

Bon. Génial. La situation redevenait quelque chose de tout à fait gérable ! Deux humaines flippées à mater, et le reste s'arrangerait tout seul.

Sans regarder Dalm partir, il se tourna vers les deux humaines, et fit craquer ses doigts.

______________________

Mirra sentit immédiatement qu'elle était seule sur ce coup là. Un bref regard vers l'accouchée, prête à tomber dans les pommes, confirma sa totale incapacité à faire quoi que ce soit. Pahm... mieux valait ne pas penser aux chances que les deux femmes auraient de le revoir.
Et quant à Mirra elle même....

Eh bien sa vie était plus ou moins en train de défiler devant ses yeux. Accoucher un démon... tu parles d'une mort stupide ! Alors qu'elle n'avait même pas eu l'occasion de porter ses propres enfants...
Alors que tout ça était censé être une bonne nouvelle.

Elle hésitait à paniquer. A vrai dire, une sorte de lucidité froide s'imposait à son esprit ; et il lui semblait que sa mort était inévitable. Ouais enfin on verra

Le bébé...était le fruit de puissances malveillantes, les engeances les plus noires des entrailles de la terre. Sa naissance même était infamie, et il aurait mieux valu qu'elle l'aie noyée sans attendre. Sa pitié... avait été regrettable, elle s'en rendait compte, maintenant. Ce qui semblait logique il y avait dix minutes la frappait maintenant par sa stupidité.

Ces deux créatures avaient eu le temps de venir le chercher ; deux créatures que la terre n'aurait jamais dû porter, à la fallacieuse apparence humaine. Il n'était pas difficile de prévoir ce qui arriverait ; elles, comme Pahm...
Pourvu qu'ils ne songent pas à s'attaquer au reste du village.

La sage-femme ne put retenir un frisson de dégoût, lorsque l'un des démons se tourna vers elle. C'était odieux. Son apparence était odieuse. Son sourire était odieux. Sa désinvolture totale et ses airs de joli garçon lui soulevaient le coeur ; elle ne put s'empêcher de penser qu'elle finirait sa vie entre de telles mains, stupidement fines et stupidement fausses.

Le démon attrapa l'une des chaises rustiques qui traînaient là, et s'assit dessus à califourchon, dossier en avant, comme un propriétaire. Il posa un regard calme, sur l'une, puis sur l'autre. Il n'avait pas l'air pressé.

Etait-ce un moyen tordu de les faire souffrir ? Les laisser mariner un peu avant de les massacrer lentement ? Une série d'images atroces s'imposa à Mirra, qui peinait beaucoup à ne pas sombrer dans l'hystérie.

Une moue ennuyée s'étira sur le visage illusoire de cette créature malsaine. Tu sens la prose là ?

"Donnez moi une bonne raison de ne pas vous bouffer vivantes tout de suite..."


Oh. Le coeur de Mirra rata une mesure, avant de partir dans une embardée violente et tout à fait incontrôlée. Maintenant, elle avait VRAIMENT envie de hurler. Mais, ç'aurait été une raison convaincante pour les liquider, maintenant qu'elle y pensait.

Réfléchis Mirra, réfléchis ! Comment on se débarrasse d'un truc pareil ? Avec un pieu en bois ? Avec de la lavande, de la myrrhe et du sel ? En récitant certains passages sacrés précis ? Mais RIEN DE TOUT CA N'ETAIT POSSIBLE.
La mort, c'était tout ce qui les attendait. Le démon, apparemment pas convaincu, fit le geste de se lever, et alors...

"J'en ai une" Erwenna. Mirra tourna des yeux hagards vers elle, sans comprendre.

Le démon leva un sourcil.

"Vous êtes un démon, non ? Tout se monnaye avec vous. Alors faisons un pacte."


Non non non. Non. Les yeux de la jeune femme exprimaient tout à coup une détermination effrayante. Non ! Mais Erwenna ne tint pas compte du regard suppliant de son amie.

"Je ne veux pas mourir. Je veux un fils, je veux vieillir avec des petits enfants sur mes genoux. Ma vie vient de commencer, il n'est pas question qu'elle s'arrête ici si j'ai le pouvoir de l'empêcher.

Je veux sortir d'ici vivante, et n'avoir rien à craindre ni de vous, ni de votre compagne (ouch) jusqu'à ma mort. Et je veux être certaine de pouvoir porter un autre enfant"


Le démon appuya son regard contre celui d'Erwenna. Il avait de grandes prunelles oranges, comme des abîmes ouvertes sur l'enfer.

Mirra s'évanouit à peu près au moment où Erwenna acceptait de vendre son âme.


*

Hoho, fini.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Devise : Là où des buffets à volonté se dressent se trouve ma destiné !

MessageSujet: Re: Reuhbleuhbleuh démons. Mar 17 Juin 2014, 19:55

Dalm prit son temps pour revenir. Après tout rien ne pressait, et elle voulait regarder sa fille encore plus longtemps. Elle ferait d'elle une magnifique princesse puissante et respectée ! Même avec toute la mauvaise volonté du monde Lillian ne pouvait pas lui refuser ça !

Au moment où cette pensée traversa son esprit, Dalm traversait le pas de la porte. Elle fronça les sourcils l'ambiance avait changé, et pas que dans sa tête. Car il ne faut pas se leurrer, il y avait quelque chose qui clochait dans ses pensées dernièrement; elle venait tout de même de penser à demander l'avis de Lillian ! Et cela n'était qu'arrivé qu'une seule fois dans sa vie, pour une période de deux mois.
Elle était donc dans la galère.

Quoiqu'il en soit, l'ambiance de la maison était bizarre aussi. L'une des deux femmes était en pleurs, bon jusque là ça pouvait encore aller. Mais pourquoi donc l'autre femme se sentait-elle tant à l'aise?

En y regardant de plus près, elle dégageait une aura qu'il ne plaisait jamais à Dalm de voir. L'aura de ceux qui ont pactisé. En général, cette aura signifiait qu'il allait bientôt falloir combattre ou encore qu'un abrutis lui "proposait" un contrat. (Ne pas se faire d'illusion, il n'y a pas vraiment de choix quand on est invoqué). Encore que, connaissant Lillian, cela pouvait être quelque chose de beaucoup plus fou et de beaucoup plus dangereux. De toute façon Dalm s'en fichait; en venant dans cette cabane moisie au milieu de nulle part elle avait finalisé ses deux contrats. Il ne lui restait plus qu'à dévoré l'autre muette et c'était bon, elle pourrait repartir.

Un peu inquiète tout de même, Dalm serra son précieux paquet contre son corps.
"Ma chérie tout ça est bien trop bizarre, je crois que je vais te mettre en lieu sur avant de m'expliquer avec ton ... père."

Dalm avait chuchoté, et à moins d'avoir l’ouïe très fine d'un démon, personne ne pouvait avoir entendu cette phrase. Elle était donc destinée à la fois à sa petite fille mais aussi à Lillian qui avait ce drôle de sourire aux lèvres qui inquiétait quand même Dalm.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Devise : Euh, l'Euro ? HAHAHAHAHAHAHAHA.

MessageSujet: Re: Reuhbleuhbleuh démons. Dim 22 Juin 2014, 21:39

[NB: ton contrat disait que tu devais être partie dix minutes, et Mirra est évanouie ♫ Mais enfin on s'en fiche un peu je te dirais.]

"C'est cela oui. Fais moi voir, Dalm."

(oui c'est genre vraiment le début xD Lis plutôt le rp vamp)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Reuhbleuhbleuh démons.

Revenir en haut Aller en bas

Reuhbleuhbleuh démons.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Belgacom Liège Basket - Dexia Mons Hainaut - mercredi 22/09
» [3 Octobre 2009] ImagiPark ( 7011 MONS-Ghlin Belgique )
» Expo à Mons (B) 30 et 31 octobre 2010
» Eh, les ch''tis, un varois à Mons!!!
» spirou-mons

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Squat des Cinglées :: RPG en tous genres-