AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez| .

Z - Ciel ! Un clodo dans mon manoir !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Devise : Euh, l'Euro ? HAHAHAHAHAHAHAHA.

MessageSujet: Z - Ciel ! Un clodo dans mon manoir ! Ven 17 Juin 2011, 20:38

Le blizzard pleuvait du ciel depuis plusieurs heures sur la grande forêt du Nord. Le sol et les arbres étaient recouverts d'une épaisse couverture blanche, et tous les occupants de la forêt s'étaient terrés dans leurs refuges respectifs. Enfin, ceux qui avaient pu.

Nello était un saltimbanque d'une trentaine d'années. il avait l'habitude de passer de ville en ville avec sa flûte pour glaner quelque pièces; mais le seigneur du dernier château où il avait tenté d'entrer avait lancé les chiens à ses trousses. Il avait couru dans la forêt, et s'était fait surprendre par la tempête. Et maintenant, frigorifié, il se demandait s'il allait pouvoir vivre encore quelques heures. Il arrivait à peine à marcher, ne sentait plus ses doigts. Il se demandait même pourquoi il ne cédait pas à la tentation et ne se laissait pas tomber dans a neige. La mort était douce, la survie difficile.

Y'avait il seulement quelque chose derrière ces centaines d'arbres ? Tout cet effort était-il vain ?
Nello était sur le point de s'écrouler dans la neige, lorsque, soudainement, derrière un arbre, une grande clairière apparut tout à coup, au centre de laquelle se dressait un grand manoir. Comment avait-il fait pour ne pas la voir ? Qui pouvait vivre ici, au beau milieu de la forêt du nord ? Le ménestrel ne se posa pas toutes ces questions. Il se contenta de courir vers l'entré, porté par une fabuleuse et soudaine montée de soulagement. Il frappa à la porte à l'aide de la poignée. La neige avait été déblayée devant la porte; quelqu'un vivait donc ici.


[ce que je peux être dramatique parfois.] [bon, je me suis pas relue, j'ai franchement la flemme. Désolée si c'est un peu bizarre] [alors l'idée c'est que dans le manoir, y'ait pas des gentils bisounours roses, et que y'ait genre des vamps, des fantômes, tout ça, qui font peur. Voilà ♪ - enfin il peut y'avoir n'importe quoi, genre une garce qui me prend comme esclave ou n'importe, mais pas de gentils hôtes tout mignons, sinon c'est pas drôle]



Dernière édition par Claire le Mer 29 Mai 2013, 13:38, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Devise : Là où des buffets à volonté se dressent se trouve ma destiné !

MessageSujet: Re: Z - Ciel ! Un clodo dans mon manoir ! Ven 24 Juin 2011, 16:41

Le son produit par se simple geste résonna dans tout le manoir.
Des yeux s'ouvrir dans le noir total qui régnait jusqu'à présent. Les domestiques se hâtèrent d'aller ouvrir la porte pour y renvoyer le gêneur avant que la maitresse de maison ne se réveille et décide de la destiné de celui-ci. Mais il était déjà trop tard; elle était déjà là et elle était en train d'attendre devant la porte.

"Qu'attendez-vous, je ne vais pas l'ouvrir moi-même." le ton était sec et dénué de sympathie pour les gens qui s'évertuaient à ouvrir cette porte matin et soir lorsque le seigneur venait lui rendre visites ou les quêteur réclamer de l'argent.

Elle était ainsi la charmante Sélena de Lagarde, la duchesse à la richesse tant convoité. Ils se mirent à six pour ouvrir la lourde porte qu'elle avait exigée après une bévue d'un de ses domestiques et la maitresse les regardait faire.

La porte s'ouvrit sur la tempête qui secouaient les arbres aux alentours du manoir. Un homme se trouvait devant la porte grelotant de froid. Avec mille soin la duchesse s'approcha du nouveau venu. Avec mille précautions pour paraître sympathique Sélena s'avança.

"Que puis-je pour vous?" demanda-t-elle comme si par cette tempête on pouvais vouloir autre chose qu'un hébergement. Elle mit plusieurs secondes avant de comprendre et la duchesse avec des manières qui ne correspondaient en rien avec son rang lui céda le passage.

Le hall du manoir était noir; le lustre qui pendait du plafond se balançait au rythme de la tempête avec des crissements effrayants; la lourde porte émit lui aussi un bruit inquiétant lorsque les six serviteurs s’exténuèrent à la refermer.Puis se fut le silence total dans le manoir les domestiques étaient tous partis, comme par magie, et Sélena qui n'avait que faire d'un simple voyageur frigorifié; du moins pour le moment; avait disparu dans l'ombre pour se dirigé vers sa chambre.
Pour qu'il puisse se repérer dans le manoir une domestiques était restée planté comme une statue prés de la table un chandelier à la main, cependant elle ne semblait pas plus vivante que l'une d'elle on ne savait même pas si elle respirait.


[ je pense que c'est mieux mais si sa ne te plait pas tu peux changer certains moments comme sa on peux continuer ce magnifique rp]


Dernière édition par Laura le Mer 20 Fév 2013, 21:41, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Devise : Euh, l'Euro ? HAHAHAHAHAHAHAHA.

MessageSujet: Re: Z - Ciel ! Un clodo dans mon manoir ! Lun 25 Juil 2011, 19:56

[une fois n'est pas coutume, donnons un titre à ce post]


~ ♦ Le sombre passé de Nello ♦ ~

Ce gentil ménestrel aurait-il un crime honteux à cacher ?

Nello ne savait pas trop quoi penser. Il était inhabituel que la maîtresse d'une maison aille elle-même ouvrir la porte aux visiteurs. Mais le joueur de flûte ne poursuivit pas plus loin son raisonnement. Il se contenta de s’écrouler comme une masse sur le sol.

*

Le ménestrel était allongé au milieu d'une magnifique prairie d'herbe rose. La brise soufflait légèrement, tandis que le soleil dispensait une douce chaleur qui enveloppait le musicien comme un cocon. Les poulets géants s'ébattaient joyeusement tout autour de lui, chantant leur douce mélodie. "Gleupta, gleprub-taboo..." Faisaient-ils en laissant joyeusement s'envoler leurs oreilles bleues au dessus de leurs têtes. A l'horizon se dressaient des épouvantails de fumée à perte de vue, qui diffusaient tout autour leur parfum de bois mouillé.
Nello se dit  qu'il était impossible de trouver situation plus agréable. Rien ne pouvait troubler sa quiétude; rien,  sauf peut-être...
Soudain, il se rappela qu'il avait oublié de repeindre le fleuve de la pampa en 7 couleurs différentes ! Le ciel se couvrit soudain de dizaines de nuages noirs, les poulets devinrent des dragons, qui dansaient en ronde en hurlant. Et au milieu du cercle se tenait sainte-Cella et les membres de sa troupe, qui pleuraient. Pourquoi, disaient-ils, pourquoi l'as-tu tué ?
Et le baron de Barnett apparut dans les bras de Nello, le couteau de table planté entre les deux yeux. La petite Shelly se mit à hurler, tandis que tous les autres pointaient le musicien du doigt.
"Tu l'as tué, tu l'as tué !
- Je l'ai pas tué, c'est pas moi, c'est pas moi ! Tenta-t-il de se défendre. Il essaya de lâcher le corps du baron, mais celui-ci lui collait aux doigts. Le sang coulait de son front sur le coupable par litres. Nello se dit qu'il allait se noyer en dessous.
Et il réalisa que le sang lui arrivait au menton ! Il essaya de se débattre, mais le corps l'en empêchait. Et le baron disait "tu m'as tué, tu m'as tué !", et Nello était plongé sous le sang, il ne pouvait plus respirer, et...

Le musicien se réveilla en sursaut, couvert de sueur. Il lui fallut un instant avant de comprendre qu'il pouvait respirer, et que tout allait bien. C'était juste ce rêve, encore une fois.
Il regarda autour de lui, et réalisa qu'il n'avait aucune idée de l'endroit où il se trouvait.

Nello était allongé dans une grande chambre, de celles des filles de seigneurs chez qui il avait pu jouer, le soir. Il n'avait jamais dormi sur un matelas de plumes, ou dans de véritables draps, et la sensation de confort était magnifique. Il lui semblait aussi qu'on l'avait lavé, et vêtu d'une chemise de nuit de noble. Cela n'avait strictement rien à voir avec quoi que ce soit qu'il ait pu porter au cours de sa vie. D'ailleurs, toute la chambre était magnifique, tapissée de motifs baroques; les meubles étaient de chêne, un bois que seul un noble pouvait se procurer et faire tailler de telle sorte. Que faisait-il ici ? Le flutiste paniqua. Il n'avait probablement aucun droit de se trouver là ! Qu'avait-il fait ? Il tenta de retracer les événement qui l'avaient mené jusque-là.

Il y avait eu cette tempête de neige, et ce manoir au milieu de nulle part. Puis, on l'avait fait entrer en le traitant comme un invité de marque et... et il se retrouvait dans des draps de satin.
D'ailleurs, il se rappelait être arrivé affamé; pourtant, en ce moment, il avait l'impression d'avoir le ventre bien rempli

"Sainte-Cella, que se passe-t-il ici...."

[mes descriptions sont un peu bancales, désolée >.>]



Dernière édition par Claire le Ven 04 Sep 2015, 17:57, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Devise : Là où des buffets à volonté se dressent se trouve ma destiné !

MessageSujet: Re: Z - Ciel ! Un clodo dans mon manoir ! Mer 03 Aoû 2011, 14:22

La domestique attendit un quart d'heure avant de bouger,s'approchant du corps du voyageur avec lenteur elle attendit. Les deux colosses qui l'avait suivi se postèrent à ses pieds et levèrent de force l'inconnu. Le chandelier toujours en main elle se dirigea vers une partie du manoir beaucoup plus rustique que le reste -dont les quartiers de sa charmante patronne- qui avait été rénové il y a peu de temps. Sans laisser réellement le choix à l'intrus ils accélèrent le pas de façon à suivre la jeune femme.
L'esclave ouvrit une porte de bois sombre qui donna sur une chambre; là, les deux colosse indiquèrent à l'homme de suivre le mouvement et d'entrer dans la chambre et une fois qu'il eut été assis dans le grand lit qui se trouvait dans cette chambre d'amis tous disparurent dans l'ombre de la grande et sinistre chambre.

~


Sélena De Lagarde lisait dans sa chambre quand elle eut un petit creux, elle sonna à la porte et un "cas" apparut; sans aucune hésitation elle planta ses crocs dans la gorge de l'esclave. Il eut un gémissement et il s'effondra par terre, évanoui. Mais Sélena n'était pas rassasié et ses créatures ne lui semblait pas très appétissante après qu'elle eut senti l'odeur du voyageur, cependant elle savait que les rumeurs ne mettraient pas longtemps à démarrer si il y avait un autre "bénévole" dans son manoir...
Son ventre cria famine, elle réglerait cette question plus tard. Avançant avec précaution, elle se dirigea en suivant l'odeur du voyageur à travers le manoir. La duchesse faillit ouvrir la porte de la chambre mais elle se ravisa. Elle avait eut une idée soudaine qui compenserait bien la fait qu'elle ne puisse pas se rassasié maintenant. Les nerf du voyageur semblait si fragile.. Une torture psychique serait sans aucun doute plus amusant. Avec cette idée en tête et un large sourire sur le visage elle retourna dans sa suite pour donner des ordres.

[je te laisse décrire la pression imposée mais tu as l'interdiction de sortir du manoir se qui est déjà pas mal en soi]


Dernière édition par Laura le Mer 20 Fév 2013, 22:01, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Devise : Euh, l'Euro ? HAHAHAHAHAHAHAHA.

MessageSujet: Re: Z - Ciel ! Un clodo dans mon manoir ! Mar 16 Aoû 2011, 23:02

A peine Nello avait-il terminé sa phrase que la porte s'ouvrait silencieusement. Un jeune domestique apparut sans aucun bruit, portant un costume vert olive de très belle facture. Sans rien dire, il entreprit de le faire enfiler au flûtiste. Celui-ci était trop hébété pour réagir. Il ne savait même pas quelle heure il pouvait être, la pièce étant dépourvue de fenêtre.

Serré dans ces vêtements dont il n'avait pas l'habitude, il suivit le jeune homme dans de longs couloirs vides, avant d'arriver dans une grande salle à manger. Elle avait dû être magnifique par le passé, mais tout sembler dater de plusieurs dizaines d'années, et le tout n'était que faiblement éclairé. Une longue table avait été dressée pour deux personnes et couverte de plats alléchants. La jeune femme qu'il avait déjà aperçue était assise au bout, souriant gentiment. Il ne l'avait pas relevé la première fois, mais c'était à peine une adolescente.

C'était vraiment de plus en plus étrange.

Nello se laissa guider à l'autre bout de la table. Le domestique s'inclina et se retira.
Ne sachant que faire, le musicien se contenta de rester assis sans bouger, droit comme un piquet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Devise : Là où des buffets à volonté se dressent se trouve ma destiné !

MessageSujet: Re: Z - Ciel ! Un clodo dans mon manoir ! Mer 07 Sep 2011, 12:38

Dans l'immense salle à manger du manoir, beaucoup de domestiques s'activaient sous les ordres de la baronne qui les avaient réduits en semi-esclavage.
Sélena De Lagarde donnait des ordres à ses domestiques. La veille au soir, elle avait réfléchis et en était arrivée a la conclusion que savoir quelques-uns des noms de ses domestiques lui serait utile pour faire bonne impression auprès du nouvel arrivant. Une cinquantaine de personne étaient donc dans la salle subissant ses sautes d'humeur et suivant chacun de ses ordres à la lettres. La moitié de ses domestiques.... et l'effort d'en retenir une douzaine.... Même avec le seigneur local il n'y avait qu'une dizaine d'esclave tout au plus à ses coté. Léonard, un des majordomes, arriva interrompant le travail; dans une dizaine de minute l'invité arriverait. Il allait de ce pas le conduire a travers les longs couloirs du manoir.
Sélena pris place après que Léonard eut pris congé, et, réagissant en automates, les domestiques s'alignèrent le long des deux murs de la salle. Derrière Sélena se trouvait une baie vitré donnant sur le parc, et devant elle une immense porte en bois par laquelle une personne attendue arriverait.

Quelqu'un voulu faire une remarque mais très vite on le fit taire.

Enfin après un lourd silence il se présenta. Sélena se leva pour aller l’accueillir, chacun de ses mouvements mettaient en valeur la longue robe bleu ciel qu'elle portait pour l'occasion.

" Ravie de vous voir mieux portant, j’espère que Léonard ne vous a pas dérangé en venant vous réveiller si tôt mais je compter pouvoir partager mon petit-déjeuner avec vous" Elle prononça sa phrase en ajoutant un éclat de sincérité dans son regard. Pendant qu'elle parlait on le plaça a sa droite.

"Je suis désolée de vous annoncer cela mais le temps n'étant pas clément en ce moment j'ai donner l'ordre de vous empêcher de sortir car je me sens particulièrement responsable pour votre santé. Tant que vous serait sous mon toit Léonard vous servira" Sélena débita son discours longuement répété d'une voix douce de façon à ne pas lui laisser le choix. Sur ses paroles le domestique vint s'incliner devant Sélena puis devant l'inconnu.

"oh!! j'ai oublier de vous demander votre nom, je suis confuse." Elle prit des airs innocent d'adolescente qui oublierait de jouer son rôle correctement sans parent pour la récriminer ou lui souffler l'attitude à adopter. Elle attendit sa réponse en lui "vendant" son plus beau sourire. L'innocence se peint sur son visage.


Dernière édition par Laura le Mer 20 Fév 2013, 21:43, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Devise : Euh, l'Euro ? HAHAHAHAHAHAHAHA.

MessageSujet: Re: Z - Ciel ! Un clodo dans mon manoir ! Jeu 17 Nov 2011, 00:03

Passé le premier choc, Nello embraya sur l'attitude sceptique qui convenait le mieux aux circonstances. Sans qu'il ne s'en rende compte, il avait légerement froncé les sourcils. Certes, cette situation était tout à fait absurde. Mais après tout, cette comtesse l'avait bien gardé sans lui faire aucun mal, il était donc relativement en sécurité. A vrai dire, ce devait tout simplement être l'une de ces adolescentes riches et gâtées qui s'ennuyait, seule dans son château. L'agacement fit Nello se ramasser très légèrement sur lui même. Il s'assit à la place que Léonard lui avait désigné. Cette gamine était en train de lui dire de but en blanc qu'elle l'avait enfermé de manière tout à fait délibérée. L'idée déplaisait au musicien, qui avait toujours chéri le fait de pouvoir aller ou il voulait. Mais après tout, la situation n'était pas si terrible. Il n'aurait qu'a servir de poupée à cette adolescente quelque temps, jusqu'à ce qu'il puisse se tirer de là; et en attendant, il serait nourri et logé comme un roi.

Nello se laissa pousser vers la table par un serviteur amorphe -tiens, étrange - et attendit le bon vouloir de la jeune maitresse de maison.

"Je me nomme Nello, je suis ménestrel, ma dame"
Le flutiste tâcha de dissimuler son aversion de son visage.

La suite du repas se déroula calmement, les deux convives discutant de choses sans importance. La blonde entretenait Nello de questions sur la musique, de bavardage à propos de la poesie et de ces choses auxquelles les demoiselles oisives occupent leur temps. En ce temps là, dans l'empire Languivogue, les ménestrels étaient des gens instruits, qui se devaient de savoir se tenir en société pour tenir compagnie aux gens de haute naissance, aussi bien que de connaitre les poisons qui faisaient qu'on vous engageait. Tel était le sort des musiciens, espions qui devaient subir toute l'éducation de la haute société sans jamais pouvoir en goûter les privilèges.

[j'ai la vague impression que Balzac déteint sur mon style xD Ça me déplait pas...] [par contre je me relirais plus tard peut-être u_u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Devise : Là où des buffets à volonté se dressent se trouve ma destiné !

MessageSujet: Re: Z - Ciel ! Un clodo dans mon manoir ! Lun 30 Jan 2012, 21:23

Au beau milieu de la nuit, la faim finit par réveiller Séléna. Cela faisait plusieurs jours qu'elle se retenait mais l'arôme de l'étranger était tout simplement une drogue pour Séléna. Elle ne pouvait plus attendre.
Il est vrai que s'il avait été coupable de quelques fautes que se soit elle n'aurait pu le savoir. Evidemment, puisqu'elle aurait eut besoin de plus de temps pour analyser cette charmante créature: ses tics, ses réactions et sa manière de parler aurait pu lui révéler si cet homme était coupable d'un quelconque crime. Cependant, à ce moment là, la comtesse ne réfléchit pas aux conséquences de ses actes. En fait, elle ne réfléchit pas du tout. Elle avait faim et seul cet instinct la dirigeait désormais à travers la manoir.
Devant la porte dérobée qui menait à la chambre de son hôte elle n'hésita pas un seul instant, après tout ne l'avait elle pas fait des dizaines de fois; elle prit la poignée la tourna et entra dans la chambre du ménestrel. Peut être ne dormait-il pas mais elle s'en fichait. Comme la vulgaire créature des ténèbres qu'elle était désormais, Séléna se plaça dans l'ombre du lit, se pencha sur sa victime et mordit à pleines canines le cou de son invité; goûtant de se sang dont l'arôme la tenait si facilement impuissante.


Dernière édition par Laura le Mer 20 Fév 2013, 22:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Devise : Euh, l'Euro ? HAHAHAHAHAHAHAHA.

MessageSujet: Re: Z - Ciel ! Un clodo dans mon manoir ! Mer 01 Fév 2012, 03:18

[on avait dit que c'était nello le plus costaud oui ?]

Nello dormait d'un sommeil profond, lorsqu'un soudain poids fit pression sur sur lui. La vague impression que quelqu'un le malmenait le tira de ses songes. Il ne fut qu'à moitié surpris de trouver son hôtesse dangereusement penchée sur lui, si près qu'il ne voyais que sa chevelure blonde.
La réaction ne se fit pas attendre.
- Mais ça ne va pas non ? S'exclama l'homme avec un mouvement de recul, repoussant la jeune femme. La surprise l'avait brusquement éveillé, et il était tout à fait alerte à présent. Reculez !

Tout à fait hagard, il remarqua brutalement plusieurs choses. La comtesse avait l'expression l'un monstre, souriant de toutes ses dents. Elle avait été poussée en arrière avec force quelques secondes plus tôt, mais s'était relevée sans problème. Mais pourquoi du sang lui dégoulinait-il du visage ? Nello fut prit d'un frisson. Il nota une douleur à son épaule droite, et y porta la main; il l'en retira rouge vif.
Selena se mit soudain à avancer vers lui, et il fut pris de panique; alors, mû par une volonté inconnue, il se saisit de son oreiller de plumes, et frappa de toutes ses forces en direction de son hôtesse.

Cette dernière ne parut pas ébranlée, bien qu'elle se soit fait projeter en arrière; au contraire. Les yeux comme fous, elle se jeta sur son invité en rugissant furieusement. Malgré son poids plume, nello fut légerement désorienté par l'attaquue sauvage de cette frèle demoiselle. Mais sans se laisser griffer, il immobilisa rapidement les poignets de la donzelle, qui continuait à s'agiter en tous sens.

[hohohoho]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Devise : Là où des buffets à volonté se dressent se trouve ma destiné !

MessageSujet: Re: Z - Ciel ! Un clodo dans mon manoir ! Jeu 09 Fév 2012, 18:19

Cette resistance... Selena ne l'avais même pas envisagée. Sa douce morsure, ce roturier ne pouvait comprendre la beauté et l'émotion que devait lui procurer cet honneur. Mais bon quelqu'un de basse naissance n'avait pas autant de goût que quelqu'un de la Haute comme elle.
Méprisant de cet homme qui lui tenait tête elle appela lança un appelle a deux de ses colosses qui lui étaient devoués. Ceux-ci arrivèrent rapidement et voyant l'homme resistant a leur Dame du sang au cou se renforgnèrent; il s'agissait de leur idôle , de leur maître bien aimée et cet inconnu lui tenait tête. Inacceptable!!

Avec rage ils se saisirent de l'homme comme si il était une plume. Entrer au service de Dame Selena conferait beaucoup d'avantage.

Une fois que sa proie fut maîtrisée, Selena s'approcha de Nello et le mordit. Elle ne lui laissa qu'assez de sang pour que celui-ci puisse vivre; mais malgré tout ce fut avec regret qu'elle s'arreta de s'alimenter. Lorsqu'elle eut finit elle addressa un joli sourire a ses gardes pour leur donner des forces et puis partit en pensant qu'avec cette personne au sang delicieux a son service elle aurait un festin tout les soirs au dessert.
Bien sûr elle retourna dans sa chambre pour y dormir le plus tranquillement possible comme si sa vie fut innocente. Avant de s'endormir, elle se demanda comment se passait la mise au calme de son nouvel esclave.


Dernière édition par Laura le Mer 29 Fév 2012, 16:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Devise : Euh, l'Euro ? HAHAHAHAHAHAHAHA.

MessageSujet: Re: Z - Ciel ! Un clodo dans mon manoir ! Mar 28 Fév 2012, 19:52

Selena fut réveillée par un tumulte assourdissant. Le bruit de meubles éclatés, d'objets brisés, et de cris étouffés.

"Ma dame, ma dame ! "cria en entrant brusquement une jeune servante. "Il a perdu la raison ! On a essayé de le retenir, mais il s'est mis à tout détruire, et maintenant il court à travers tout le manoir en riant comme un fou ! Tom et Patate sont en train d'essayer de la rattraper, mais je crois que bon nombre de meubles sont déjà perdus..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Devise : Là où des buffets à volonté se dressent se trouve ma destiné !

MessageSujet: Re: Z - Ciel ! Un clodo dans mon manoir ! Mer 29 Fév 2012, 16:35

Séléna mit quelques secondes a réagir. Elle se leva rapidement et suivi sa domestique a travers le manoir.
Devant Nello elle pâlit tout d'un coup, un vampire, elle avait fait de lui un vampire. Mince cela compliquait beaucoup l'affaire.

" Je sais que cela ne compte pas beaucoup pour vous, mais vous pouvez peut-être trouvez d'autres occupations que détruire mes meuble ! "

Séléna avait repris le contrôle d'elle même.
Puis elle se dirigea vers Nello et celui-ci se figea dès la seconde où il aperçu ses yeux. Devenus d'un rouge écarlates personnes ne pouvait s'en détacher surtout pas l'esclave.

" Arrêtes ceci tout de suite; Ne bouge plus."
La voix de la vampire était plus suave et il était impossible pour Nello de désobéir tant que Séléna était en vie il ne pourrait désobéir aux ordres de son mentor avant de devenir un vampire accompli, c'est-à-dire lorsque lui-même aurait au moins deux serviteurs pour lui obéir. Bien entendu la vampire n'allait pas révéler cela tout de suite aux gamins qui se trouvait devant elle.

" Rangez-moi tout cela !"
cria-t-elle à son personnel; puis se tournant vers Nello elle dit " Suivez-moi !" toute sympathie avait désormais disparue, d'un seul coup elle faisait vraiment l'age qu'elle avait c'est-à-dire quelques décennies tout au plus. La comtesse était l'une des plus jeunes vampire de souche (né vampire) mais aujourd'hui voici qu'elle allait devoir s'occuper d'un jeunot à son tour. Bizarrement alors qu'elle avait espérée ce moment celui-ci avait surgit a l'improviste la mettant de mauvaise humeur


Dernière édition par Laura le Mer 20 Fév 2013, 21:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Devise : Euh, l'Euro ? HAHAHAHAHAHAHAHA.

MessageSujet: Re: Z - Ciel ! Un clodo dans mon manoir ! Dim 29 Avr 2012, 15:33

[et tu te demandes pas ce que c'est mon terrible crime ? .___.]

Le ménestrel voyait rouge. Tout, il devait tout détruire; une rage soudaine et impossible à maitriser lui était montée à la tête, et il lui était impossible de résister. Désorienté, il ne voyait que du chaos, et rester simplement debout lui coutait. Aveugle, il ne pouvait pas résister à cette montée de colère.

Au bout de quelques minutes, pourtant, une musique très légère se fraya un chemin jusqu'à sa conscience. Il distingua quelques syllabes "...de suite...bou..." C'était indéchiffrable; et cela était d'autant plus agaçant. Malgré tout, ces mots apaisèrent le ménestrel; et très vite, il s'immobilisa. Sa vision retrouva un semblant de clarté : il était au milieu d'un amas disparates de meubles brisés, de vaisselle cassée et de gens complètement affolés.

Et devant lui, à deux pas, une jeune femme. Une jeune femme... mais qui ? Elle brillait, comme entourée d'un halo bleu.
Elle dit quelque chose ; suivre, il fallait suivre. Nello suivit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Devise : Là où des buffets à volonté se dressent se trouve ma destiné !

MessageSujet: Re: Z - Ciel ! Un clodo dans mon manoir ! Ven 18 Mai 2012, 21:31

Quelques années plus tard (un peu plus de deux)

Le bal était somptueux. Des personnes dansaient la valse jouée par les musiciens d'exceptions, tandis que d'autres mangeaient les repas hors de prix qui étaient servis sur le buffet. Séléna, elle, faisait plutôt parti de ceux qui étaient au buffet en train de discuter. La vérité c'est qu'elle regardait autours d'elle, à la recherche de quelque chose ou plutôt de quelqu'un: Nello, son stupide élève vagabondait encore tandis qu'elle devait sourire à d'immondes personnages tel que l'hôte de cette fête, le conseiller du roi. Des années avaient passées depuis que Nello était devenu un vampire; mais celui-ci était plutôt doué. Son esprit était constamment protégé et ses capacités d'adaptations pour des situations improbable étaient prodigieuses. D’ailleurs, aujourd'hui, elle avait choisie sa tenue pour qu'il puisse s'afficher dans la salle. Mais, non content de ses habits, celui-ci se terrait pour se cacher.

Tout deux étaient venus pour que Nello passe l'étape pour devenir adulte. C'est d'ailleurs en apprenant qu'il avait été légèrement dupé que Nello s'était mis en colère.
*ah ! Quel gamin s'énerver pour si peu !* pensa la vampire contrariée. Depuis la veille il ne voulait ni la voir ni la savoir à ses cotés. Il boudait.

De toute façon il n'avait pas le choix, c'était d'ailleurs lui qui avait insisté pour avoir un esclave noble, il devait donc choisir ce soir. De toutes façon, Séléna ne reviendrait pas dans un endroit mondain avant quelques années. Ses affaires étaient prêtes et le lendemain elle irait rejoindre une troupe ambulante. De son coté, Nello pourrait faire ce qui lui plairait.
* De toute façon cet imbécile ne sert à rien. Ce n'est pas comme si il c'était rendu utile ces deux dernière années !*


Dernière édition par Laura le Mer 20 Fév 2013, 22:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Devise : Euh, l'Euro ? HAHAHAHAHAHAHAHA.

MessageSujet: Re: Z - Ciel ! Un clodo dans mon manoir ! Mar 29 Mai 2012, 15:35

Nello était quelque peu contrarié. Sa tutrice l'énervait sérieusement. Certes, elle était assez peu compréhensive, caractérielle et mal lunée, c'était là son caractère, et son pupille s'y était fait. Mais quelle besoin avait elle de toujours être sur son dos ? Et soi disant, un vampire qui se respecte a besoin d'un larbin valable, et si tu ne t'en trouve pas vite fait, tu vas finir par être ridicule aux réunions annuelles, et tatati et tatata, et pas question de manger aux réceptions, et toujours une nouvelle excuse ! Raah ! Jusqu'au costume qu'elle lui avait fait mettre, qui l'entravait tant que possible, tout semblait fait pour l'énerver !

Alors, guettant le moment où Séléna aurait relâché sa surveillance, le jeune vampire s'était éclipsé, tant pour être tranquille un moment que pour manger tout ce qu'il y aurait à manger. (Il ricanna d'ailleurs tout haut tandis qu'il émettait cette agréable pensée). Et si cela pouvait lui permettre de rencontrer quelques abrutis de la haute, ou mieux; quelques abruties de la haute, il ne s'en plaindrait pas. Le tout était de trouver quelqu'un qui n'aurait pas l'air trop bête, de préférence une jolie blonde non-exubérante.
Autant dire que ce ne serait pas simple.
Coupe de champagne dans la main gauche et petit four salé dans la main droite, Nello entrepris de scruter la salle, à la recherche du larbin idéal.
Des femmes du monde, des banquiers, des nobles... aucun ne se détachait du lot. Nello était occupé à attraper une troisième flute de champagne, lorsqu'un fracas épouvantable retentit dans toute la salle ; le bruit d'une explosion, accompagné des débris d'un morceau du plafond, et d'un épais nuage de poussière. Les convives de la soirée se mirent à crier, tousser et courir en tous sens, dans un joyeux chaos. Nello quant à lui, son bras devant la bouche, observait la scène. Pour une fois qu'il se passait quelque chose d’intéressant ! Une voix masculine retentit dans la salle de réception.

- Ne bougez pas, chers amis de la bonne société ! Ceci est une attaque armée. Restez où vous êtes ! Pas la peine de tenter de s'enfuir, tout le bâtiment est encerclé. Tout fuyard sera abattu sans aucune pitié. Asseyez vous par terre si vous tenez à la vie !

Il y eut encore un moment de panique, que quelques coups de feu au sol calmèrent. Au bout de quelques minutes, tous les convives s'étaient docilement assis sans souffler mot. Nello suivit le mouvement, attendant la suite.
Tout à coup, un homme tomba du plafond souplement, et atterrit bruyamment sur ses deux pieds. Il était taillé comme un athlète, et de longs cheveux noirs lui tombaient sur les épaules. Il était vêtu tout de vert sombre, et ses bottes lui couvraient jusqu'aux genoux. Une dizaine d'hommes firent leur entrée de la même façon, en vert de pied en cape et armés jusqu'au dents ; ils traversèrent l'assemblée de convives assise au sol et se postèrent devant chacune des sorties.
L'homme aux cheveux noir lança de la même voix qui avait retenti précédemment : " Mes enfant, ce ne sera pas long, ne vous inquiétez pas ! Nous allons simplement récupérer ce qui nous intéresse et repartir dès que ce sera fait. Ne bougez pas, ce serait tout à fait regrettable."
Des hommes en vert continuaient à tomber du plafond tandis qu'il parlait, et il sortit par la porte principale à grands pas, accompagné d'un petit groupe d'entre eux. Les autres se dispersèrent dans la salle, bloquant les sorties et surveillant les invités. Personne ne pipait mot, et un silence pesant régnait dans la pièce. Au milieu de la salle, une femme à l'air farouche donnait des ordres silencieux aux bandits, par quelques gestes précis. Nello y vit sa chance ; il lui suffisait d'attraper son regard... Elle tourna les yeux vers lui. Ils se fixèrent dans le blanc des yeux quelques instants, l'une les sourcils de plus en plus froncés; l'autre goguenard.

"Toi ! Lança-t-elle finalement, le pointant du doigt. Tu me suis dehors."

Toutes les têtes se tournèrent vers eux tandis qu'ils sortaient, accompagnés par le murmure général. La blonde tenait fermement Nello par le devant du pourpoint. Celui-ci entendit distinctement un grognement à propos de vêtements froissés par une abrutie du côté où Selena s'était assise, d'ailleurs.
La porte se referma sur eux en claquant.


Dernière édition par Claire le Dim 12 Mai 2013, 23:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Devise : Là où des buffets à volonté se dressent se trouve ma destiné !

MessageSujet: Re: Z - Ciel ! Un clodo dans mon manoir ! Mer 20 Juin 2012, 17:35

" Abrutie! ne froisse pas ses vêtements ! " murmura Séléna lorsque Nello sortait de la salle avec la jeune femme qui semblait diriger la garde des prisonniers.

C'était dommage ! Toute cette belle fête gâchée et puis Nello n'aurait reçut aucun compliments quant à ses vêtements.
* Dire qu'ils m'ont coûtés une somme faramineuse! * Pensa Séléna sans réellement s'en soucier. Certes, ces vêtements lui avaient demandé une petite fortune mais au moins l'idiote hypnotisée aurait un sujet de conversation. En espérant que son élève agacé par cette discussion finisse par la tuer Séléna se décala vers le mur sans chercher à se cacher.

"Eh toi là ! ne bouge pas !" lui cria un des bandits qui s'ennuyait ferme, et qui soudainement, voulait absolument sortir de cette pièce. Séléna releva la tête et regarda l'homme droit dans les yeux pour mieux l’hypnotiser.
Il se tourna vers ses camarades et leur signala à voix basse "Celle là pourrait essayer de monter les autres ensembles. La chef ne veux pas de morts mieux vaut l'éloigner". Les autres sourirent de cette suggestion absurde mais ne firent aucuns commentaires lorsque, en empoignant Séléna, il l'a fit sortir par une porte, de l'autre coté de la pièce.

Une fois seule avec le garde Séléna réfléchit à un moyen se s'échapper. Elle ne se souciait pas vraiment du sort de Nello, l'abrutie ne lui voulait certainement pas du mal; mais le fait de gâcher son entrevue avec sa charmante geôlière lui parut une idée tout-à-fait admirable; rien que pour voir la tête de Nello après.

# Maintenant tu vas prévenir ta chef que tu m'a isolée, reste un maximum de temps..... Ah ! aussi , demande à un autre garde de venir me garder vous ne serez pas trop de deux pour me faire sortir de là.# ordonna en pensée Séléna.

Avant de laisser le garde partir, Séléna lui donna un peu de son sang pour assurer un contrôle sur lui, même à distance.
avant que le garde ne parte Séléna l'examina: tout était normal en lui sauf ses yeux qui semblait dénués de vie, C'était bon il ne se ferait pas remarquer. Le garde s'en alla. Totalement insouciante, la comtesse semblait subjuguée par son reflet dans le miroir, qu'elle venait d'apercevoir sur le mur du fond. Elle voulait paraître affligée mais belle pour que l'autre garde croise son regard apitoyé et soit entièrement sous son contôle.
Quelques instant plus tard Séléna hypnotisait un deuxième garde, comme elle l'avait prévue, et lui donna de son sang mais, elle le garda auprès d'elle au cas où.... De toute manière une fois sa petite farce terminée elle sortirait avec ses deux zombies par la porte de derrière.


Dernière édition par Laura le Mer 20 Fév 2013, 21:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Devise : Euh, l'Euro ? HAHAHAHAHAHAHAHA.

MessageSujet: Re: Z - Ciel ! Un clodo dans mon manoir ! Dim 24 Juin 2012, 02:43

bsd ) La blonde malmena Nello jusqu'à la sortie. Ce fut assez désagréable. Mais il était trop intéressé pour s'en formaliser. Cette fille semblait être la candidate idéale en tant qu'assistante-zombie mais, le vampire ne voulait pas faire d'erreur. Et pour cela, il fallait qu'il sache si, oui ou non, elle avait quelque chose sur la conscience. Il allait falloir ruser.

Mais miss blonde ne l'entendait pas de cette oreille. Et elle avait la force d'une catapulte romaine. Cette espèce de folle le plaqua littéralement face contre le mur, avant de lui aboyer dessus :

"Écoute moi bien mon pote, mon instinct me dit que t'es pas très net. Et mon instinct me trompe rarement ; alors tu vas gentiment te laisser faire ou bien ça va mal se passer.

Elle était vraiment désagréable cette fille. Son instinct ! Tu parles, juste un petit coup d'hypnose vampirique ; mais bref, il y avait là quelque chose duquel profiter. Des muscles, un certain bon sens...

Tandis que Nello réfléchissait, Blondie était occupée à le fouiller sans aucune considération pour son confort. Et ce qu'elle y trouva ne parut pas lui plaire. Un petit sifflet argenté, des fioles scellées, des sachets fermés, un couteau plié en deux, et quelques accessoires de prestidigitateur. Décidément pas le genre d'effets personnels que transportait le noble lambda.
La fille changea de couleur ; elle fixa soudain Nello d'un air mauvais.

"T'es pas un noble. Tous ces sachets... (Elle prit le temps de les renifler.) De la mandragore, du souffre, tu vas pas me faire croire que tu sais pas à quoi ça sert ? (Nello sourit d'un air narquois, mais le regretta amèrement lorsqu'elle lui mit une droite en pleine figure.) Ne t'inquiètes pas, on va s'occuper de toi comme il faut..."

Sur ce, un gamin de dix sept ans, tout au plus entra. La fille lui fourra un poignard dans les mains, elle lui montra Nello, dont elle ficela les mains en quelques instants.

"Emmène-moi ce gus au patron ; j'arrive. Et ne le laisse pas se faire la malle."

Le garçon acquiesça, l'ai pas très sur de lui. Il lança un regard légèrement inquiet au ménestrel, et l'emmena dans de nouveaux couloirs. Alors qu'ils traversaient un large corridor désert, Nello saisit sa chance. En tant que ménestrel, il était doté d'une souplesse exemplaire, et étaler ce gamin ne lui prit pas plus d'une demi seconde. Il le coinça au sol avec son pied, avant de lui demander, de sa voix terrifiante la plus crédible :

"Est-ce que tu as déjà tué quelqu'un ?"

Purée. Ce qu'il ne faut pas faire, franchement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Devise : Là où des buffets à volonté se dressent se trouve ma destiné !

MessageSujet: Re: Z - Ciel ! Un clodo dans mon manoir ! Lun 18 Fév 2013, 18:44

Magnifique ! C'était magistral !
Le sang qu'elle avait donné à ce garde tout juste sortit de l'enfance lui permettait d'assister à toute la scène. Autant dire que Séléna se délectait du spectacle: son cher élève qui paraissait si peu maître de lui en cet instant.
Malheureusement pour lui c'était son jouet et elle ne le lui céderait absolument pas, Nello n'avait qu'à s'être présenté devant la haute société dans ses magnifiques habits; désormais c'était un peu trop tard. Il n'aurait qu'à se débrouiller.
Quoique ce n'était peut-être pas la bonne option pour se faire pardonner de son jeune élève. Tant pis, sans doute qu'elle obtiendrait son pardon avec cet acte de pure bienveillance:il faut dire que de sa part c'était assez rare voir inexistant. Eh oui, dans sa grande magnanimité la JEUNE (et elle tuera quiconque la contredira) vampire avait décidé de ... permettre à Nello de sortir de cette situation quelque peu ennuyante avec elle. Une première dans toute l'histoire de l'entrainement de Nello. Entrainement qui apparemment lui avait servi à rien. RIEN ! Elle lui avait répété une dizaine de fois que les humaines était particulièrement dangereuse pour les personnes de son sexe et se crétin c'était laissé prendre ! En plus, on devait vérifier si il n'y avait aucun vampire dans la salle auquel cas on identifiait ses serviteurs ce qu'il n'avait absolument pas fait ! Et il n'aurait pas pu deviner qu'elle essaierait de s'en sortir ? Il était stupide parfois ! Elle aussi quand elle se rappelait qu'elle avait décidé de le laisser indépendant... Ah, dommage c'était déjà trop tard, elle lui avait déjà révélé le moyen de devenir un vampire complet...

Bon, la plaisanterie avait assez durée... la comtesse en avait marre. Etant donné que le lien avec son esclaves était assez puissant car assez récent elle modula la voix de son esclave pour qu'elle ressemble à la sienne.

"Tu t'amuse bien ? Tes superbes habits ont-il plu à la blonde qui t'a fait sortir ?"

L'expression du jeune homme amusa grandement la vampire. C'était donc possible autant de nuances de couleurs sur le même visage en l'espace de quelque secondes. Et puis la grimace qu'il avait fait..... elle était sure que seule sa condition de vampire lui permettait de faire une tête pareille.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Devise : Euh, l'Euro ? HAHAHAHAHAHAHAHA.

MessageSujet: Re: Z - Ciel ! Un clodo dans mon manoir ! Jeu 21 Fév 2013, 22:09

L'air pseudo-terrifiant de nello laissa rapidement place à une moue écoeurée. Ralalah. Cette vieille harpie était toujours sur son dos, vraiment. Il avait la vague impression d’avoir douze ans, et une mère particulièrement narquoise.

"Oh, c'est bon, espèce de vieille chouette ! On est jalouse dès que je regarde ailleurs maintenant ? Autant être clair, tu n'es pas du tout mon genre ! =_="

Le vampire était contrarié. Séléna ne savait pas tenir une épée, et lui non plus. Comment allait-il récupérer son matériel ?

"Bon, si tu n'as rien de mieux à faire, tu pourrait peut-être m'aider à lui régler son compte, mmh ? Comme ça je récupère mes affaires, et puis on cherche quelqu'un d'autre."

Rah. Dire qu'il y était presque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Devise : Là où des buffets à volonté se dressent se trouve ma destiné !

MessageSujet: Re: Z - Ciel ! Un clodo dans mon manoir ! Jeu 07 Mar 2013, 12:50

Jalouse ? il avait osé dire qu'elle était jalouse ?
De toute façon, si cela avait été vraiment le cas, jamais la comtesse ne l'aurait avouer...
En plus, cet idiot voulais une aide qu'il n'avais cessé de rejeter depuis le départ. Surtout depuis qu'il avait appris qu'elle le tenait enchainé à son statut de disciple sans le juger suffisamment mature pour vivre sa vie comme il l'entendait et pour prendre ses propres décisions.

"Une solution pour nous sortir d'ici ? je croyais que tu était assez intelligent pour que personne n'intervienne dans ta vie et ne dirige celle-ci. C'est bien pour cela que tu boudais non ? "

C'était volontaire que la jeune femme ne se prononçait pas sur le chapitre de sa pseudo "jalousie".
De toute façon Séléna avait une solution mais c'était à condition qu'il se refuse l'esclave tant attendu et donc qu'il accepte de rester un peu plus avec elle. Elle savait que pour rien au monde il ne le ferait et regrettait beaucoup son attitude. C'était son oeuvre d'art, le disciple qu'elle avait conduit sur le chemin des vampire... Et puis, ce n'était pas qu'elle s'était attachée à lui... enfin elle ne croyait pas?

Quoiqu'il en soit, la comtesse ne voulait pas que Nello se sente encore brimer par ses idées, à lui de trouver sa propre voie et ce choix il allait devoir le faire maintenant.

"A toi de voir, peut-être refuseras-tu l'idée d'avoir un esclave tout de suite .... "

Elle ne continua pas la phrase, quand il devenait fou Nello était très inconvenant et elle ne voulait pas que l'on puisse l'associer à elle dans ces moments là.

"Tous mes amis sont partis, et moi aussi je veux partir dépêche toi ! je m'ennuie toute seule là ! "

Son coté enfantin toujours marqué dans sa façon de faire, ses caprices toujours exaucés ainsi elle était. Mais depuis que Nello était avec elle, le comtesse faisait exprès d’exagérer c'était une source constante d'amusement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Devise : Euh, l'Euro ? HAHAHAHAHAHAHAHA.

MessageSujet: Re: Z - Ciel ! Un clodo dans mon manoir ! Dim 12 Mai 2013, 03:40

Nello resta muet un instant. Il réfléchissait.

Et puis, il prit une décision. Il ne supportait plus Séléna. Ni ses caprices, si son caractère, ni son mode de vie, dépendant de dizaines de serviteurs, ni aucun aspect de sa personne. Le sang lui monta à la tête; il ne pouvait plus souffrir une seule de ces remontrances.! Chaque fibre de la personne de son mentor, en cet instant, l'agaçait au plus haut point. La simple idée de lui obéir une seconde de plus lui était soudainement intolérable. Et puis, la folie le prit.

Le vampire donna un coup de dents sauvage et brutal dans la jugulaire du gamin, le tuant sur le coup. Et comme la voix de Séléna ne pouvait plus l'atteindre, une sorte de satisfaction mesquine l'envahit.

Il lui fallait récupérer son matériel. Mais pourquoi devrait il avoir besoin d'aide ? Il était le vampire ici, le prédateur, et ce n'était pas un quelconque larbin qui lui permettrait de parvenir à ses fins. Ses pensées n'étaient plus tout à fait cohérentes, prises dans une rage incontrôlable, mais il parvint quand même à se souvenir de son objectif.

Qu'avait-elle dit déjà ? Qu'elle les rejoindrait, lui et le mort ? Parfait, cela faisait tout à fait son affaire. Le ménestrel, couvert de sang -c'est ce qui arrive lorsqu'on tranche une artère sans aucun scrupule, et c'était tant pis pour le costume hors de prix de Séléna, délesta le gamin de son poignard. Et puis, il se posta devant la porte, un rictus atrocement déformé par la colère sur le visage.

Il n'eut pas à attendre longtemps. Lorsque la blonde ouvrit la porte à la volée, seule et pleine d'assurance, elle ne put retenir un cri de surprise. Le type qu'elle venait d'envoyer balader lui était littéralement tombé dessus, la plaquant au sol de tout son poids. Il était couvert de sang, et le liquide chaud et collant lui dégoulinait par conséquent dessus. Pour ne rien arranger, les yeux du bonhomme, hantés par la folie, étaient plantés dans les siens.

Nello imposé une décharge de terreur à sa victime, qui, déjà ébranlée, cria de nouveau, mais de pure terreur cette fois. Elle tenta vainement de se débattre, dans une sorte de mouvement frénétique, mais à peu près tout à fait inutile. Nello hésita. Son instinct prit le dessus.

"Est-ce que... La voix du vampire était, pour le coup, absolument terrifiante. On n'est pas ménestrel sans une solide formation d'acteur, mais ce n'était pas seulement ça. Est-ce que tu as déjà tué quelqu'un de tes propres mains ?"


Blondie hésita. Elle n'était naturellement pas craintive, mais les pouvoirs de Nello avaient fonctionné au delà de tout espoir. Cela devait tenir à son état, à la limite de la folie, mais peut-être aussi à sa volonté féroce.

Finalement, le vampire, n'obtenant pas de réponse, la claqua sans sommation. Un cri de terreur pire que le précédent secoua la blonde, qui sembla reprendre ses esprits. Elle était vraisemblablement déjà morte, et perdit en conséquence toute pensée cohérente, tandis que son cœur atteignait une cadence jamais expérimentée.

"Non ! Non, jamais ! Ja..."


Elle n'eut pas le temps de finir. Alors qu'une violente douleur la prenait à la gorge, le monde devint soudain noir.
Les ténèbres... comme elles étaient silencieuses et reposantes.
_________________________________

Quittant un château envahi par une troupe de bandits, un fiacre s'éloignait à toute berzingue de la ville, son cocher arborant le regard vide d'un mort.
A l’intérieur, spectacle étrange, une blonde sommeillait à moitié contre l'épaule d'un homme couvert de sang qui semblait sourire sincèrement.

- Où allons nous ?

- Pour commencer, on trouve quelque part où s'installer.


I'm a poor lonesome COWBOY !


[Ta-daa !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Devise : Là où des buffets à volonté se dressent se trouve ma destiné !

MessageSujet: Re: Z - Ciel ! Un clodo dans mon manoir ! Lun 27 Mai 2013, 10:35

Il était parti. Avec la blondasse qui plus est. Selena se sentie très triste et fatiguée tout d'un coup. Elle allait retourner à sa vie d'antan, à laquelle elle rêvait depuis des mois. Mais sur le moment, seul le sentiment de vide persistait. Jamais elle ne l'aurait avouée, mais elle appréciait Nello malgré ses (nombreuses) imperfections, et maintenant, il était parti préférant l'autre femme à la vie que menait Selena.

La vampire admettait qu'elle rendait le tout trop tragique. Elle n'était pas mariée a lui mais il avait quand même meublé sa vie. Et puis, après tout, par son comportement autoritaire et exigeant elle savait qu'elle l'avait fait fuir. Un jour, peut être, elle admetterait de nouveau quelqu'un dans sa vie car elle se doutait bien que Nello ne reviendrait jamais.

Selena souffla et se leva. Bon, encore une fois sa prudence lui sauva la vie. Avec son deuxième garde de rechange elle sortit de la salle par une porte dérobée. Dehors, l'agitation régnait un des brigands avait trahit !

"La fille, celle qui suivait le chef et qui nous donnait des ordres a trahit !" C'est un garde qui avait dit cette phrase avant de partir en courant pour répandre la nouvelle. Evidemment le garde n'avait pas répondu et Selena avait gardée la tête baissée.
Désormais ligotée comme une condamnée a mort, elle sortit du bâtiment, seule, tristement seule. Enfin accompagnée d'un zombie mais elle s'en débarrasserait très vite.

D'un pas rapide, elle se dirigea vers le parc qui se trouvait derrière la salle de bal, se fit détacher et libéra l'esclave de l'emprise hypnotique.

"Est-ce que tu es prêt a rentrer dans une troupe et a voyager ?" Finalement elle avait pas le cœur a tuer quelqu'un aujourd'hui.

Le gars répondit a l'affirmative a sa question ajoutant même qu'il avait déjà vécu parmi les "artistes errants". Alors tout deux se dirigèrent vers l'endroit ou les voitures les attendaient pour partir. Pour un temps, elle allait quitter le mode de vie de la préciosité sans pour autant jamais le quitter et l'abandonner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Z - Ciel ! Un clodo dans mon manoir !

Revenir en haut Aller en bas

Z - Ciel ! Un clodo dans mon manoir !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» *Plouf84* et Rat'sback 69
» Accessoire : Fixations dans le ciel de toit
» il se passe quelque chose de bizarre dans le ciel de givry
» Batailles aeriennes dans le ciel de Calais
» Livraison au manoir de La Chaslerie (61)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Squat des Cinglées :: RPG en tous genres-